mercredi 22 mai 2024

Maroc: Les bovins importés sont soumis à un contrôle rigoureux

-

Les bovins importés au Maroc sont soumis à un contrôle sanitaire rigoureux et systématique par les services vétérinaires de l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA), garantissant leur bonne santé avant admission sur le territoire national.

Les bovins importés passent par un contrôle sanitaire systématique et rigoureux par les services vétérinaires de l’ONSSA. Seuls les bovins se trouvant en bonne santé, indemnes de toute maladie contagieuse et répondant aux exigences sanitaires de l’ONSSA sont admis définitivement sur le territoire national.

L’ONSSA assure que ses services effectuent un contrôle sanitaire rigoureux et strict des bovins importés dans le but de garantir la santé des animaux importés sur le territoire national.

Ces contrôles, ajoute la même source citée par le site SNRTnews, interviennent à plusieurs étapes, allant du pays d’origine à l’arrivée des bovins importés sur le territoire national. Ainsi, au niveau du pays d’origine, le contrôle sanitaire des bovins destinés à l’export est assuré par l’autorité vétérinaire officielle, conformément aux exigences sanitaires précisées dans le modèle de certificat sanitaire vétérinaire en vigueur validé d’un commun accord entre les deux pays, y compris les analyses de laboratoires relatives à certaines maladies animales contagieuses.

Une fois arrivés sur le territoire national, les bovins importés sont soumis à deux types de contrôle par les services vétérinaires de l’ONSSA :

D’abord, un contrôle à l’arrivée au niveau des postes d’inspection (les ports) qui concerne la vérification des documents accompagnant les animaux (certificats sanitaires, bulletins d’analyse, etc.).

Et le contrôle physique afin de s’assurer de leur état sanitaire et de leur conformité par rapport aux documents les accompagnant.

Les bovins sont ensuite mis en quarantaine dans des lazarets agréés par l’ONSSA, et le contrôle de leur état sanitaire est assuré par un vétérinaire sanitaire mandaté sous la supervision du service vétérinaire provincial de l’Office. Aussi, des prélèvements sont réalisés sur le lot importé et analysés dans les laboratoires de l’ONSSA les plus proches, afin de s’assurer de l’absence de certaines maladies contagieuses chez ces bêtes.

Au terme de ces contrôles, seuls les bovins en bonne santé, indemnes de toute maladie contagieuse et répondant aux exigences sanitaires de l’ONSSA sont définitivement admis sur le territoire national, souligne l’Office, précisant que le Maroc exige de tout pays exportateur de bovins de remplir les conditions sanitaires requises vis-à-vis de certaines maladies animales et de disposer d’un statut sanitaire reconnu par l’Organisation mondiale de la santé animale.

- Advertisment -