mercredi 22 mai 2024

Revue de presse ce mardi 14 mai 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi 14 mai 2024:

Le Matin

Ovins importés : contrôle rigoureux pour s’assurer de la bonne santé des moutons

Alors que l’offre nationale en moutons s’avère incapable de répondre à la demande, le ministère de l’Agriculture a autorisé cette année l’importation de 600.000 ovins destinés à l’abattage à l’occasion de Aïd Al-Adha. L’opération n’est pas exempte de risque puisque certaines bêtes pourraient être porteuses de maladies contagieuses. Mais, contactée par nos soins, une source à l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) assure que ses services effectuent un contrôle sanitaire rigoureux et strict de tous les animaux vivants importés, y compris les ovins de Aïd Al-Adha, dans le but de garantir la bonne santé des animaux importés sur le territoire national. Ces contrôles interviennent à plusieurs étapes, allant du pays d’origine à l’arrivée des ovins importés sur le territoire national, ajoute notre source.

Masen lance l’appel à projets pour «l’Offre Maroc Hydrogène Vert»

Après la publication de la circulaire par le Chef du gouvernement, conformément aux Directives Royales, «l’Offre Maroc pour le développement de la filière de l’hydrogène vert» franchit une nouvelle étape majeure. Masen, en tant que «Point focal et interlocuteur préalable et privilégié» des investisseurs et consortiums, invite les candidats désirant développer dans le Royaume des projets intégrés pour la production d’hydrogène vert et de ses dérivés, à soumettre leur candidature. La date limite de soumission des dossiers est fixée au 31 décembre 2024. Les postulants devront notamment démontrer leur expertise technique et financière ainsi que leur vision du projet et les avantages potentiels pour le Maroc.

Déclaration obligatoire du patrimoine : la Cour des comptes à l’épreuve du grand nombre des assujettis

La présidente de la chambre de la déclaration obligatoire du patrimoine à la Cour des comptes, Soumaya Sbaï, a exposé les principaux défis posés par le suivi des déclarations de patrimoine de 166.000 fonctionnaires et élus. Un nombre considérable qui met à rude épreuve les capacités de contrôle de la juridiction financière. Selon Mme Sbaï, qui s’exprimait lors d’une sortie médiatique dimanche 12 mai 2024 en marge des activités de la 29e édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL), ce chiffre représente plus de 85% des fonctionnaires des institutions publiques et collectivités locales, une véritable gageure pour les équipes de la juridiction financière.

L’Economiste

Handicap: une carte sans calendrier de mise en oeuvre

Il a fallu attendre 8 ans, entre la promulgation de la loi-cadre protégeant les personnes en situation de handicap et l’adoption du projet de décret relatif à la carte pour cette catégorie. Cela montre le peu d’intérêt qui est accordé à cette catégorie de citoyens. Pour la ministre Aawatif Hayar, qui a qualifié cette opération de «moment historique», ce texte contribue à la mise en place de critères objectifs visant à permettre aux personnes concernées de bénéficier des services fournis. Pour la mise en œuvre de ce décret, le ministère compte commencer par une région pilote avant de généraliser l’expérience à l’ensemble du territoire. Les mauvaises langues affirment que l’adoption de ce projet de décret dans ces conditions renvoie à une sorte de précipitation, à la veille du remaniement ministériel, sans mettre en place au préalable le calendrier et les modalités de sa mise en œuvre. Et surtout, sans choisir la région pilote qui servira à la première expérimentation de cette carte.

SRM/régions: comment se décline la relation contractuelle

La mise en place des nouvelles Sociétés régionales multiservices (SRM) se poursuit, avec la publication de nouveaux textes d’application. C’est le cas notamment de la décision du ministre de l’Intérieur, définissant le modèle du contrat de gestion à nouer entre la collectivité locale et la société régionale, ainsi que le modèle des cahiers de charges. Ce texte intervient en application de l’article 5 de la loi portant création des SRM. Dans les détails, le modèle de contrat définit toutes les dispositions essentielles à intégrer dans ce document. Cela concerne notamment l’objet du contrat et sa durée, la définition de la tarification, les mécanismes de contrôle et de suivi de mise en œuvre… Le contrat annexé à la décision du ministre de l’Intérieur concerne l’exemple de la gestion du service de distribution de l’électricité, de l’eau et de l’assainissement liquide. L’objet du contrat est ainsi la gestion, par la SRM, du service de distribution.

L’Opinion

Obligation vaccinale: les enseignements d’une nouvelle avancée jurisprudentielle

Plus d’un an après la disparition de la pandémie de notre vie quotidienne, le SARS-COV-2 n’est plus qu’une statistique anodine sur les bulletins épidémiologiques hebdomadaires. Les effets secondaires des vaccins sont, par contre, au cœur des débats juridiques après que la Justice administrative du Royaume ait donné gain de cause à une victime contre l’Etat, condamné pour la première fois à verser des dédommagements. Cette avancée jurisprudentielle ouvre la voie à un meilleur encadrement législatif des campagnes de vaccination. Pass vaccinal, autorisations de mise en marché, vaccination obligatoire, état d’urgence sanitaire… l’arrêt du tribunal administratif tranche une série de grands débats sur la pandémie. Reste à savoir si l’Etat est l’unique responsable.

- Advertisment -