dimanche 26 mai 2024

Rome : « Complètement à côté de la plaque », Djoko éliminé dès le 3e tour

-

Deux jours après avoir reçu une gourde sur la tête, Novak Djokovic s’est méchamment fait taper par le Chilien Alejandro Tabilo, lors du 3e tour du Masters 1000 de Rome

Les deux pieds dans le tapis à deux semaines du début de Roland-Garros. Dimanche, Novak Djokovic s’est fait salement sortir dès le 3e tour du Masters 1000 de Rome par le Chilien Alejandro Tabilo (26 ans et 32e mondial) en deux sets (6-2, 6-3). « Il faut féliciter mon adversaire, je ne l’avais jamais affronté. C’est un bon joueur, très complet, je n’ai pas été capable de trouver de bonnes sensations sur le court », a déclaré le Serbe après sa défaite. « J’étais complètement à côté de la plaque, en manque de rythme et d’équilibre », a-t-il poursuivi, lucide, en conférence de presse.

Cette défaite tombe néanmoins dans un contexte un peu particulier. En effet, vendredi soir, le « Djoker » a été assommé par une gourde tombée d’un sac d’un spectateur alors qu’il signait des autographes après sa facile victoire face au Français Corentin Moutet (6-3, 6-1). « Je ne peux pas dire (si ce qui s’est passé vendredi) a eu un impact. Il faudra faire des examens » a expliqué « Djoko » qui n’a toujours pas remporté de titre en 2024.

« Il faut que j’améliore tout, vraiment tout »

Le crâne entaillé, il avait pu rapidement regagner son hôtel, sans aller dans un hôpital, et s’était entraîné normalement le lendemain. « A l’entraînement je n’ai rien ressenti de négatif, mais aujourd’hui, je ne me sentais pas moi-même. Sous l’effet du stress, je n’étais pas le même joueur que vendredi », a souligné le Serbe, vainqueur de 24 titres du Grand Chelem.

Désormais libre de son temps d’ici au début de Roland, le 26 mai prochain, Novak Djokovic a annoncé qu’il allait « devoir faire des examens et un scan, ce que je n’ai pas fait ici ». Mais ce malheureux accident n’explique pas tout et, conscient de ses lacunes du moment, Djoko le sait : « il faut que j’améliore tout, vraiment tout », a-t-il prévenu. Au boulot, alors.

- Advertisment -