mardi 28 mai 2024

Revue de presse ce samedi 11 mai 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi 11 mai 2024:

Le Matin

Le Maroc entend renforcer son offre gaming de loisir dans le secteur du tourisme. La Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) est sur la mise en œuvre d’un programme d’incubation de 100 projets de gaming. À la clé, un accompagnement personnalisé des porteurs de projets en plus d’une subvention des projets à octroyer par la SMIT et dont le montant pourra aller jusqu’à 400.000 dirhams. Le programme vise ainsi la stimulation de l’innovation, à travers l’encouragement du développement de concepts créatifs et attractifs dans l’animation touristique des territoires.

Libération

La dernière sortie du Conseil économique, social et environnemental (CESE) concernant les jeunes NEET ne semble pas plaire au chef du gouvernement. Ce dernier reproche à cette institution constitutionnelle indépendante, «le timing de la publication de son avis relatif à ce dossier, ses données obsolètes et ses recommandations jugées « non convaincantes». Intervenant jeudi lors d’une séance à la Chambre des conseillers, Akhannouch a affirmé que le gouvernement n’a pas limité son action au «diagnostic», et qu’il a fixé l’objectif de réduire l’abandon scolaire en renforçant la construction des internats, le transport scolaire, l’alimentation scolaire, entre autres». Pour certains experts, les arguments avancés par le chef du gouvernement ne tiennent pas la route et visent à camoufler un bilan gouvernemental mitigé en matière d’inclusion des jeunes sans emploi, hors du système scolaire et sans formation. Selon eux, la situation est préoccupante, critiquant l’inefficacité des réponses institutionnelles aux jeunes NEET (ni en emploi, ni en éducation, ni en formation).

Al Akhbar

Le tribunal administratif de Rabat a rendu un premier jugement accordant une indemnisation à une citoyenne marocaine victime d’effets secondaires liés au vaccin anti-Covid « AstraZeneca ». Le tribunal a établi la responsabilité de l’État de protéger les citoyens contre les dommages résultant des dangers de la vaccination, condamnant l’État à payer 250.000 dirhams à la victime. Afin de s’assurer du lien direct entre l’administration du vaccin anti-Covid et les effets secondaires, la tribunal avait ordonné une expertise médicale ayant conclu que la plaignante était touchée par une paralysie des membres inférieurs, des fourmillements et une douleur intense, ainsi qu’une paralysie faciale, juste après l’administration de la dose du vaccin. Son état avait conduit à son hospitalisation au Centre hospitalier Ibn Sina à Rabat, où un diagnostic médical avait établi qu’elle était atteinte du syndrome de Guillain-Barré à la suite de la vaccination anti-Covid.

Al Ittihad alichtiraki

Le président du Groupe USFP à la Chambre des conseillers, Youssef Idi, a affirmé que le bilan mi-mandat du gouvernement est « négatif » dans tous les secteurs, soulignant que le « gouvernement vend du rêve aux Marocains ». Il a indiqué que la période du mi-mandat du gouvernement a été marquée par une hausse inédite des prix de tous les produits de première nécessité, se concrétisant de manière spectaculaire dans les prix des hydrocarbures, qui ont grimpé continuellement pendant deux ans sans aucun motif valable. Il a également souligné que les questions des chômeurs, des retraités et des personnes âgées n’intéressent guère le gouvernement, s’interrogeant sur « le programme du gouvernement pour lutter contre les inégalités d’accès aux services de santé et l’inclusion du secteur informel à la lumière d’un marché du travail marqué une forte fragilité ». Il a d’autre part relevé le peu de volonté politique du gouvernement dans la lutte contre les activités frauduleuses et les secteurs nuisibles à l’économie nationale.

Assahra almaghribia

Le PAM a appelé le gouvernement à communiquer davantage sur les chantiers sociaux qu’il est en train de mettre en œuvre afin de contrer la désinformation, et à traiter certaines difficultés et réexaminer certains dossiers et cas qui pourraient mériter l’aide sociale directe. Selon un rapport politique qui sera présenté samedi à Salé lors de la deuxième session du Parlement du parti du tracteur, le bilan d’étape du gouvernement reflète le développement et les progrès que le Maroc a enregistrés dans de nombreux domaines, sous la conduite éclairée de SM le Roi et grâce aux efforts fournis par toutes les forces vives et institutions nationales. Ce rapport, qui sera présenté à l’ouverture des travaux de cette session consacrée à l’approbation du projet du règlement intérieur et à la définition des missions des organes du parti, évoque l’engagement du parti du tracteur à défendre ce bilan, loin de la «tactique» visant à marquer des points politiques aux dépens des alliés, à l’instar de ce qui s’était produit sous l’ère du gouvernement précédent dirigé par Saad Dine El Othmani.

- Advertisment -