lundi 20 mai 2024

La Chine exhorte Israël à «cesser d’attaquer Rafah»

-

La Chine a exhorté Israël mardi à «cesser d’attaquer Rafah», après l’annonce par l’armée israélienne de sa prise de contrôle du côté gazaoui du point de passage de Rafah entre la bande de Gaza et l’Égypte. 

«La Chine appelle fermement Israël à tenir compte des nombreuses demandes de la communauté internationale, à cesser d’attaquer Rafah et à faire tout ce qu’il peut pour éviter une crise humanitaire plus grave dans la bande de Gaza», a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Lin Jian.

L’armée israélienne a procédé dans la nuit de lundi à mardi à des frappes sur Rafah, à la lisière sud de la bande de Gaza assiégée. Israël cherche à accentuer la «pression» sur le Hamas quelques heures avant de nouveaux pourparlers, mardi au Caire, pour tenter d’infléchir un accord de trêve auquel le mouvement islamiste a donné son feu vert.

Après avoir dit pendant des semaines prévoir une offensive terrestre à Rafah, Israël a appelé lundi les Palestiniens de l’est de la ville à évacuer la zone, en prélude à une «opération terrestre».

Un correspondant de l’AFP présent dans la ville a fait état d’un bombardement durant la nuit de lundi à mardi. Onze personnes y ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans des frappes israéliennes, selon l’hôpital koweïtien de Rafah.

L’armée israélienne a ensuite annoncé mardi que des troupes au sol avaient entamé une «opération ciblée de contreterrorisme» dans l’est de Rafah.

Pékin «exprime sa vive préoccupation au sujet du lancement prévu par Israël d’une opération militaire terrestre contre Rafah», a fait savoir la Chine mardi.

«La guerre et la violence ne peuvent pas résoudre fondamentalement le problème et ne peuvent pas conduire à une véritable sécurité», a déclaré M. Lin.

- Advertisment -