vendredi 24 mai 2024

Kenya et Tanzanie: Déjà frappés par des inondations, un cyclone risque d’aggraver le chaos

-

Des pluies torrentielles et des vents violents touchent samedi les régions côtières du Kenya et de la Tanzanie, premiers effets d’un cyclone qui risque d’aggraver le chaos dans ces deux pays d’Afrique de l’Est déjà frappés par des inondations meurtrières. 

Environ 400 personnes ont été tuées en Afrique de l’Est depuis mars et des dizaines de milliers ont été déplacées par les pluies torrentielles qui ont entraîné inondations et glissements de terrain, emporté des maisons et détruit routes et ponts.

Le département météorologique kényan a indiqué dans un bulletin samedi que les effets du cyclone tropical Hidaya sont déjà ressentis au large, avec des vents dépassant les 75 km/h et des vagues de plus de 2 m.

De fortes précipitations le long des côtes de l’océan Indien sont attendues à partir de dimanche et devraient s’intensifier au cours des deux jours suivants, a-t-il mis en garde.

« Les observations actuelles laissent penser que le cyclone tropical Hidaya a touché terre sur la côte tanzanienne. Mais il y a une autre dépression qui se développe derrière », a-t-il ajouté. Les autorités tanzaniennes n’ont pas confirmé dans l’immédiat.

Dans son dernier bulletin samedi, l’Autorité météorologique tanzanienne a relevé des vents forts et de fortes précipitations le long des côtes au cours de la nuit.

Dans la région de Mtwara, 75,5 mm de pluie sont tombés en 12 heures, alors que les précipitations moyennes d’un mois de mai sont de 54 mm. 

L’agence tanzanienne a demandé aux habitants vivant dans les zones à risque et aux personnes travaillant dans le domaine maritime de prendre « un maximum de précautions ».

Le cyclone devrait culminer avec des rafales de 165 km/h en touchant terre, a dit vendredi le centre climatique régional ICPAC.

La saison des cyclones dans le sud-ouest de l’océan Indien s’étale normalement de novembre à avril et connaît une douzaine de tempêtes chaque année.

- Advertisment -