lundi 20 mai 2024

Masters 1000 de Rome : Carlos Alcaraz déclare forfait (ça pue un peu pour Roland)

-

Carlos Alcaraz a de nouveau ressenti une douleur à l’avant-bras lors de sa reprise à Madrid. De quoi inquiéter à un peu plus de trois semaines du début de Roland-Garros

Aun peu plus de trois semaines du début de Roland-Garros, ce n’est forcément pas une bonne nouvelle pour Carlos Alacaraz. Le numéro 3 mondial a annoncé qu’il ne disputera pas le Masters 1000 de Rome la semaine prochaine en raison de son avant-bras droit de nouveau douloureux après sa reprise à Madrid.

« J’ai ressenti de la douleur, une gêne au bras après avoir joué à Madrid. J’ai passé des examens aujourd’hui (vendredi) et j’ai un œdème musculaire au pronateur rond (un muscle de l’avant-bras), conséquence de ma récente blessure. Malheureusement je ne vais pas pouvoir jouer à Rome. J’ai besoin de repos pour récupérer et pouvoir jouer sans aucune douleur », a expliqué le jeune joueur espagnol, qui fêtera ses 21 ans dimanche.

Ce nouveau contretemps pose forcément question sur sa capacité à être prêt physiquement pour Roland, qui débute le 26 mai. Privé du début de saison sur terre battue (Monte-Carlo et Barcelone), toujours à cause ce fichu avant-bras douloureux, Alcaraz venait de faire son retour dans la capitale espagnole après un mois sans compétition. Il s’y est incliné en quarts de finale mercredi, face au numéro 8 mondial Andrey Rublev (4-6, 6-3, 6-2), après avoir gagné ses trois premiers matchs.

   Un Roland à court physiquement

Arrivé à Madrid sans avoir touché la raquette depuis une semaine, le protégé de Juan Carlos Ferrero n’avait acté sa participation qu’à la veille de son entrée en lice. « Ici, à Madrid, chaque fois que je frappe un coup droit, je pense à mon avant-bras, si je vais le sentir ou pas », racontait-il après son élimination, tout en qualifiant sa semaine de « très positive », et en se montrant alors optimiste quant au tournoi de Rome.

« Je vais devoir travailler dur dans les jours qui viennent si je veux aller à Rome avec de bonnes sensations, sans penser à mon avant-bras, sans douleur, poursuivait-il. J’imagine que ça va être un lent processus, je dois être patient, mais je repars de Madrid avec de bonnes sensations à l’avant-bras. » Défait sur blessure l’an passé en demi-finale à Roland contre Djoko, Alcaraz aura certainement du mal à atteindre ce stade cette saison, même en y mettant toute la bonne volonté du monde.

- Advertisment -