mercredi 22 mai 2024

Sahara marocain: L’Afrique du Sud échoue lamentablement à imposer aux BRICS son agenda

-

Les principaux pays du groupe « BRICS » ont rejeté les manœuvres de l’Afrique du Sud visant à impliquer le bloc économique et politique dans le conflit artificiel autour du Sahara marocain.

En effet, lors d’une réunion tenue jeudi dernier à Moscou, les vice-ministres des Affaires étrangères et les envoyés spéciaux des BRICS pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ont été surpris par la tentative de l’Afrique du Sud d’inscrire cette question à l’ordre du jour.

Selon le média égyptien « Vetogate », plusieurs pays, notamment la Russie, ont refusé la proposition du vice-ministre sud-africain des Affaires étrangères, estimant qu’elle n’était pas sérieuse et ne méritait pas d’être retenue.

La position collective exprimée lors de cette réunion a contraint le délégué sud-africain à abandonner sa proposition, évitant ainsi d’impliquer le groupe BRICS dans l’alimentation d’un conflit plutôt que dans sa résolution.

En effet, les participants se sont concentrés sur d’autres crises régionales, comme celle au Soudan ou à Gaza, considérant que la question du Sahara était artificielle et qu’il n’était pas acceptable pour les BRICS de contribuer à la création d’un tel conflit, d’autant plus que tous les membres connaissent bien cette réalité historique.

L’essor du rôle économique et politique des BRICS, notamment avec l’adhésion de nouveaux pays, exige de ce groupe qu’il assume un rôle plus transparent dans la construction d’un monde multipolaire. C’est dans ce cadre que la Russie et les autres États membres ont rejeté la proposition de l’Afrique du Sud, conformément à la réalité et à l’histoire, afin d’éviter toute implication dans la création de conflits sans fondement.

- Advertisment -