mardi 21 mai 2024

Maroc: Chariot démarre les opérations de forage du puits RZK-1 dans le permis Loukkos

-

Dans un communiqué, l’entreprise d’exploration pétrolière Chariot a annoncé ce jeudi 2 mai 2024 le démarrage des opérations de forage d’un puits d’exploration dans le prospects nommé Gaufrette. Ce prospect devrait débloquer des ressources de gaz à faible coût d’investissement d’au moins 10 milliards de pieds cubes dans le permis onshore de Loukkos.

Deux forages d’exploration en terre sont programmés pour 2024 au Maroc, d’une durée d’un mois chacun, comme l’avait indiqué Pierre Raillard, directeur général de Chariot au Maroc, dans sa dernière interview à Medias24. L’intérêt de cette stratégie onshore réside dans la capacité à produire rapidement du gaz à partir de réservoirs peu profonds déjà identifiés.

« Nous continuons également à évaluer le potentiel de l’ensemble de cette zone car nous entrevoyons un potentiel de développement important, à proximité de nos emplacements de puits les plus prometteurs », a déclaré Duncan Wallace, directeur technique de Chariot.

Suite aux travaux de relecture des données de sismique 3D, le fondement logique de Chariot pour récupérer des ressources gazières importantes repose sur le fait que la majorité des forages positifs à gaz se situent dans les zones d’anomalies sismiques en rouge (voir carte ci-dessous).

Le forage LNB-1, opéré précédemment par SDX Energy dans le prospect Gaufrette, illustre bien cette logique. Il avait atteint une profondeur d’environ 1.861 mètres et a traversé 300 mètres d’horizons gazeux.

A cela s’ajoute le fait que les puits précédents n’ont pas visé des cibles identifiées plus importantes par la sismique 3D et qui pourront débloquer de ressources supplémentaire en gaz jusqu’à 26 milliards de pieds cubes de potentiel de ressources récupérables.

Prochainement, le deuxième programme de puits d’exploration devrait débuter sur le second prospect nommé Dartois. Le démarrage est prévu après la finalisation de la construction du site de forage.

Convaincue du potentiel sous-estimé de la licence de Loukos, la compagnie britannique a évalué environ 100 milliards de pieds cubes à partir des données de sismique et de l’analyse géologique détaillée de la zone, comme l’a annoncé Duncan Wallace.

- Advertisment -