lundi 20 mai 2024

L’Iran interdit la diffusion d’une série égyptienne une secte chiite du Moyen Âge

-

L’Iran a interdit la diffusion d’une série télévisée égyptienne inspirée de l’histoire d’une secte chiite musulmane du Moyen Âge, dénonçant des « distorsions » historiques, ont rapporté dimanche les médias d’État.
La série retrace l’histoire de Hasan Ibn Assabbah, originaire de Perse, qui a fondé au XIe siècle la secte d’El-hashashin, également connue sous le nom de « secte des assassins », des chiites ismaéliens nizarites formant une branche très minoritaire de l’islam.
La série de 30 épisodes, diffusée pour la première fois en mars pendant le mois de jeûne musulman du ramadan, a remporté un franc succès au Moyen-Orient et est devenue rapidement l’une des séries les plus regardées par les Iraniens.
L’Iran a toutefois décidé d’interdire sa diffusion sur « toutes les plateformes locales », estimant qu’elle comportait de « nombreuses distorsions historiques et semble avoir été produite avec une approche politique biaisée », selon l’agence Irna, qui cite Mehdi Seifi, un responsable de la télévision.
La série présente une « fausse image des Iraniens », selon Irna, qui cite des experts affirmant que le feuilleton cherchait à lier les Iraniens à la « naissance du terrorisme ».
Parti d’Egypte au début des années 1090, Hasan Ibn Assabbah s’établit dans la forteresse d’Alamut, aujourd’hui un site touristique dans le nord de l’Iran, où il forme des combattants qui menèrent plusieurs assassinats politiques sanglants, notamment entre le Xle et le XIIe siècle.

- Advertisment -