dimanche 26 mai 2024

Les maladies non transmissibles à l’origine de plus de 80% des décès au Maroc

-

Les maladies non transmissibles (MNT), telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer, les maladies respiratoires chroniques et le diabète, sont responsables de 83% des décès au Maroc, selon le ministère de la Santé et de la Protection Sociale.

Ce chiffre a été révélé ce mardi à Salé lors de la présentation de l’analyse situationnelle des maladies non transmissibles et du plan d’action multisectoriel des maladies non transmissibles 2023-2024.

 Le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb, a présidé mardi au palais des congrès Bouregreg à Salé, en compagnie du ministre des Habous et Affaires Islamiques, Ahmed Toufiq, et de la ministre de la Solidarité, de l’Insertion Sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, la cérémonie de présentation de l’analyse situationnelle et du plan d’action multisectoriel des maladies non transmissibles 2023-2024.

Organisé en présence de la représentante du bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la directrice de l’Agence Française de Développement, la représentante du bureau de l’ONU Femmes, et des représentants des départements gouvernementaux, cet événement vise à consolider l’engagement des parties prenantes dans la mise en œuvre de la stratégie nationale multisectorielle de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles pour la période 2019-2029.

Cette initiative a permis de présenter les résultats de l’analyse contextuelle de la prise en charge des MNT dans les régions de Fès-Meknès et Béni Mellal-Khénifra, ainsi que le plan d’action multisectoriel de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles pour la période 2023-2024.

Dans ce sens, la situation épidémiologique nationale concernant les maladies non transmissibles et leurs facteurs de risque a été soulignée, avec des statistiques alarmantes indiquant que 83% des décès au Maroc sont attribuables à ces maladies. Les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète et les maladies respiratoires chroniques représentent 24% des décès prématurés chez les Marocains âgés de 30 à 70 ans, selon les données de l’OMS pour l’année 2022.

Le ministère de la Santé et de la Protection Sociale a pris des mesures significatives en adoptant la stratégie nationale multisectorielle de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles pour la période 2019-2029. Cette stratégie, développée et mise en œuvre de manière participative et préventive, est un modèle d’intégration de la santé dans toutes les politiques. Les efforts dans ce domaine ont été renforcés par la signature de la Charte nationale de prévention et de contrôle maladies non transmissibles par 17 partenaires stratégiques, dont 11 secteurs gouvernementaux, ainsi que 02 institutions publiques et 04 organisations non gouvernementales.

De ce fait, les signataires de cette charte ont exprimé leur engagement à adopter la stratégie nationale multisectorielle de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles, l’intégrant dans leurs domaines d’intervention respectifs. De plus, ils ont pris l’initiative d’instaurer des conditions propices pour réduire les facteurs de risque courants associés aux maladies non transmissibles afin d’améliorer la nutrition, et de réduire la consommation de tabac et d’alcool.

Il est important de souligner que la dynamique et les efforts d’intervention seront renforcés pour atteindre les objectifs fixés d’ici 2029 grâce à l’union de nouveaux partenaires, qui ont exprimé leur volonté d’adopter cette stratégie et de la soutenir en faisant de la lutte contre les maladies non transmissibles une priorité commune.

- Advertisment -