mardi 21 mai 2024

Allianz Maroc revient sur les réalisations 2023 et présente les résultats du Baromètre des Risques Allianz

-

Allianz Maroc a accueilli, le 18 avril 2024, un point de presse à l’occasion de la visite de Patrick Thiels, Directeur Général d’Allianz Commercial Région France, Afrique et Moyen-Orient, et Maxime Darmet, Economiste Senior États Unis et Europe chez Allianz, en présence de Abderrahim Dbich, Administrateur Directeur Général d’Allianz Maroc et de Hicham Bensaid Alaoui, Directeur Dénéral d’Allianz Trade au Maroc. Rapporte un communiqué  dont une copie nous est parvenue à lareleve.ma.

Un bilan positif pour Allianz Maroc en 2023

Lors de cette rencontre, ajoute le même communiqué, les résultats de la Compagnie au titre de l’année 2023 ont été partagés.

Le chiffre d’affaires Non-Vie d’Allianz Maroc s’inscrit en hausse de 14% face à une performance marché aux alentours de 6%, porté par un développement soutenu des branches Entreprise (+21%) et une consolidation de l’activité automobile (+10%).

«Cette croissance exceptionnelle provient essentiellement de la dynamique du réseau, d’une transformation profonde des parcours client ainsi que du renforcement de la confiance entre la Compagnie et ses différents partenaires commerciaux», a déclaré Aimad Ed Dermoune, Directeur Financier de la Compagnie, cité par le même communiqué.

Et M. Aimad Ed Dermoune de continuer : «Allianz Maroc compte fermement poursuivre sa trajectoire de développement à travers la consolidation de son réseau, le renforcement de ses partenariats, la refonte de ses parcours client, le repositionnement de ses offres et la transformation de ses systèmes».

A ce titre, Allianz Maroc réaffirme sa vision : Celle d’être le partenaire de confiance engagé envers son écosystème, et le référent incontesté en matière de qualité de service.

Après une année axée sur la conception d’un parcours client automobile unique sur le marché, avec une présence d’un expert sur les lieux de l’accident 24H/7J pour assurer l’aide au constat, une expertise instantanée et une proposition de remboursement immédiate, la compagnie se tourne vers l’humain, un segment souvent négligé en termes de sophistication des parcours clients.

«Nous allons commencer par la mise en place d’une expérience client santé inédite, en activant tous les leviers, notamment, ceux du digital», explique Youssef Snani, Directeur Indemnisation d’Allianz Maroc, cité également par le même communiqué.

En parallèle, la Compagnie planche sur la refonte du parcours AT, à la fois pour simplifier la vie de ses assurés directs, les employeurs, et mieux gérer les situations de détresse suivant un accident, mais aussi et surtout, pour assurer une prise en charge fluide des victimes de bout en bout.

Des perspectives favorables pour l’économie marocaine

Pour sa part, Maxime Darmet s’est exprimé au sujet de l’économie mondiale, confirmant un atterrissage en douceur en 2024 avec une croissance du PIB de l’ordre de 2,7%, sur fond d’accélération de la croissance séquentielle dans la zone euro en 2024 et un ralentissement aux États-Unis.

Concernant le Maroc, le PIB connaîtra une croissance de 2,8% en 2024 selon l’économiste, avec une inflation en net recul par rapport à 2023, s’établissant à 3%, projetée à 2,9% en 2025.

«Le Maroc jouit de plusieurs atouts susceptibles de le positionner sur une trajectoire de croissance durable», déclare-t-il évoquant à ce titre les équilibres externes, le positionnement favorable du pays en matière de transition verte et d’accès aux marchés de l’export et aux importations de matériaux critiques ainsi que le développement des infrastructures.

De son côté, Patrick Thiels a partagé les derniers résultats du Baromètre des Risques d’Allianz, une étude menée annuellement par Allianz Commercial auprès d’entreprises et de professionnels de l’assurance qui en est à sa 13ème édition, avec plus de 3.000 participants originaires de 92 pays, représentant 24 secteurs.

Le risque cyber arrive en tête du classement mondial –et pour la 1ère fois avec une avance confortable et pour toutes les tailles d’entreprises. L’interruption d’activité – qui y est étroitement associée – est en 2ème position. Les catastrophes naturelles grimpent de la 6ème à la 3ème place après une autre année record en termes d’événements climatiques extrêmes et de sinistres.

« L’interruption d’activité reste une préoccupation majeure pour les entreprises qui doivent renforcer leur résilience et diversifier leurs chaînes d’approvisionnement dans un monde qui évolue rapidement », insiste le Directeur Général d’Allianz Commercial Région France, Afrique et Moyen-Orient.

Hicham Bensaid Alaoui à son tour, a fait un focus sur les principaux risques soulevés par les entreprises marocaines, alignées globalement sur leurs homologues à l’international au niveau du top 3, désignant les catastrophes naturelles et les risques cyber en tête du classement.

«Après le tragique séisme qui a touché notre pays en septembre 2023, les entreprises ont davantage pris conscience de leur fragilité face à ce type de risque et de l’importance de disposer de couvertures solides pour se prémunir», a souligné Hicham Bensaid Alaoui.

 Le Directeur Général d’Allianz Trade a partagé également sa vision concernant le premier risque dans le classement, à savoir, les évolutions législatives et réglementaires. Ce positionnement s’expliquerait en partie par le changement récent ayant touché la loi portant sur les délais de paiement ou encore celle afférente à la TVA.

Le point de presse s’est terminé par des échanges entre les experts présents concernant l’assurabilité des risques identifiés et les couvertures Allianz proposées.

- Advertisment -