lundi 20 mai 2024

Le Maroc, un partenaire privilégié pour l’Italie en matière des énergies renouvelables

-

Le Maroc est un partenaire privilégié pour l’Italie en matière des énergies renouvelables et de la transition énergétique, a affirmé, mercredi à Benguérir, l’ambassadeur d’Italie à Rabat, Armando Barucco.

Dans une déclaration à la MAP en marge de la première édition de l’Africa Smart City Forum, organisé par l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), le diplomate italien a indiqué que le sujet de ce forum est « très important pour nous dans le cadre du plan Mattei que l’on vient de lancer à l’occasion du Sommet Italie-Afrique » et dans lequel le Maroc est l’un des partenaires privilégiés surtout en matière des énergies renouvelables et de la transition énergétique.

« C’est un grand plaisir pour moi d’assister à cet évènement organisé par l’UM6P avec laquelle nous avons une collaboration établie », a ajouté M. Barucco, mettant en avant le niveau élevé de la coopération entre les institutions universitaires marocaines et italiennes, avec plus de 150 accords bilatéraux.

M. Barucco qui a fait part de sa volonté d’œuvrer davantage pour le renforcement du partenariat maroco-italien dans tous les domaines, s’est dit « heureux » de prendre part à ce Forum pour « apporter notre contribution, mais aussi pour explorer de nouveaux volets de coopération avec le Maroc, en particulier, et l’Afrique, en général ».

Il a, par ailleurs, expliqué que les Smart Cities constituent l’une des clés du développement dans l’avenir, en particulier en Afrique, étant donné que le continent compte désormais des mégalopoles de plus de 10 millions d’habitants avec tout ce qui en découle en termes de contraintes émergentes liées à la gestion de ces villes et de leurs rapports avec le reste des territoires.

Porté par l’’UM6P et coordonné par son école d’architecture, d’urbanisme et de design (SAP+D), ce forum organisé sous le thème « Smart City, vecteur de développement territorial durable », entend examiner les voies permettant de se servir des ressources locales et des connaissances technologiques pour proposer des solutions novatrices de planification et de gestion territoriale. L’objectif étant d’orienter la croissance urbaine vers des villes africaines inclusives, résilientes et durables.

Cet événement de trois jours (17-19 avril), qui rassemble chercheurs, universitaires et acteurs de divers domaines, dont l’urbanisme, l’innovation, l’éducation et la technologie, tend à décortiquer les défis urbains/territoriaux émergents en Afrique, à favoriser l’innovation parmi les citoyens, les chercheurs, les entrepreneurs et d’autres acteurs des secteurs public et privé, et à promouvoir l’échange d’expériences, de modèles et d’applications de solutions urbaines intelligentes expérimentées et adoptées dans différentes villes africaines.

- Advertisment -