dimanche 26 mai 2024

Bassin de Sebou: un taux de remplissage des barrages de plus de 51 pc

-

Le taux de remplissage des barrages relevant de l’Agence du bassin hydraulique de Sebou a atteint 51,15 pc au 15 avril courant, avec un volume de retenues de plus de 2,840 milliards de mètres cubes (m3), selon un bulletin du ministère de l’Equipement et de l’Eau.

Trois barrages sur les onze ouvrages hydrauliques que compte le bassin présentent des taux de remplissage supérieurs à 90 pc, indique la même source.

Il s’agit des barrages Asfalou avec un taux de 100 pc, Allal El Fassi (99,51 pc), Garde Sebou (90,11 pc), précise le bulletin.

Le barrage Al Wahda, deuxième grand barrage en Afrique, avec une capacité de stockage de plus 3,522 milliards de m3, enregistre, lui à la même date, un taux de remplissage de près de 59,28 pc avec un volume dépassant les 2,088 milliards de m3.

Quant aux barrages de Sahla, Bouhouda, Bab Louta, Idriss 1er, Al Kansera, Michlefen et Sidi Chahed, ils affichent des taux se situant entre 26,23 et 57,32 pc.

Le bassin du Sebou comporte 11 grands barrages et 51 petits barrages et lacs collinaires, selon l’agence du bassin hydraulique de Sebou.

Parmi ces ouvrages figure le barrage Al Wahda, deuxième grand barrage en Afrique, qui joue un rôle capital dans l’irrigation de la plaine du Gharb et sa protection contre les crues dévastatrices de l’oued Ouergha.

La capacité globale actuelle de stockage des 11 grands barrages du bassin est de 6059 Mm3, permettant de régulariser un volume total de 3230 Mm3.

Considéré comme l’un des bassins les plus importants du royaume, le bassin de Sebou, d’une superficie d’environ 40.000 km2, dispose d’une économie agricole et industrielle qui contribue de façon importante à l’économie nationale.

La pluviométrie moyenne annuelle du bassin est de 600 mm, avec un maximum de 1000 mm/an sur les hauteurs du Rif et un minimum de 300 mm sur le haut Sebou et les vallées du Beht.

- Advertisment -