vendredi 24 mai 2024

Erreur glissée lors de l’émission « Ramdan m’3ana »: MEDI1TV réagit

-

MEDI1TV a réagi, via un communiqué, au sujet d’une erreur de frappe survenue lors de la diffusion en direct de l’émission « Ramdan m’3ana » sur MEDI1TV, le dimanche 7 avril, qui a été rectifiée une minute et sept secondes après sa diffusion.

Lors de la diffusion en direct de l’émission ʺRamdan m’3anaʺ, quelques instants avant la rupture du jeûne du dimanche 07 avril, une erreur de frappe s’est glissée dans la bande de texte d’illustration du sujet abordé, et qui a été corrigée 1 minute et 7 secondes après sa diffusion. Rapporte un communiqué dont une copie nous est parvenue à lareleve.ma.

Tout en exprimant ses regrets aux téléspectateurs, souligne la même source, la direction de la chaîne a ouvert une enquête dans la foulée pour déterminer les responsabilités conformément aux procédures administratives et aux règlements régissant la gestion interne de la chaîne.

Le même communiqué ajoute que, sur la base des résultats des investigations engagées, la responsabilité du journaliste qui a rédigé le texte en question et commis par inadvertance l’erreur en question est avérée. Suite à quoi, la procédure disciplinaire a été engagée par le conseil juridique de la chaine dans le respect de la législation sociale en vigueur.

Cependant, affirme la même source, certains médias électroniques et réseaux sociaux affiliés ont publié des informations à ce sujet dénuées de tout fondement, en portant atteinte à l’intégrité de la chaine et à la dignité de ses responsables.

« Alors que l’on espérait que ces sites électroniques traiteraient l’information en question avec professionnalisme et conformément à l’éthique journalistique, lesdits médias ont eu recours à la désinformation d’une manière qui soulève des questions sur les motivations réelles de leurs agissements.  » Souligne le même communiqué.

Ainsi, MEDI1TV tient à préciser ce qui suit :

1. La mission de la chaine et ses orientations stratégiques, dont découle son organisation, sont fixés par son conseil d’administration, et ne sauraient être soumises aux surenchères et à la diffamation. Toutes les décisions managériales sont prises conformément au mode de gouvernance en vigueur, et sont régulièrement auditées et contrôlées.

2. MEDI1TV est engagée dans un processus de réforme de la production de l’information qui lui permettrait d’atteindre ses objectifs stratégiques, avec la contribution effective de la direction de l’information, dont le rôle est crucial pour en assurer le succès. Un processus qui se déroule d’une manière transparente dans un contexte d’évolution assumée de la chaine, auquel tout le management a été mis à contribution.

3. La gestion et les pratiques de bonne gouvernance en vigueur au sein de MEDI1TV ne peuvent être l’objet de chantage de la part de quiconque et pour quelque considération que ce soit, particulièrement dans le contexte régional que nous connaissons. L’instrumentalisation du management de la rédaction de la chaine à des fins personnelles pour tenter d’entraver la réforme en cours, constitue un précédent inacceptable et un grave préjudice au bon fonctionnement de la chaine.

Ainsi, ajoutel e même communiqué, MEDI1TV conteste vigoureusement toutes les dérives et allégations publiées par ces sites électroniques, qui auraient dû agir dans le respect des lois et conformément à l’éthique professionnelle.

Et le communiqué de conclure, que la chaine se réserve le droit de poursuite judicaire pour diffamation, injures et atteinte intentionnelle et illicite à la réputation et à la vie privée de ses collaborateurs et responsables, qui ne ménagent aucun effort pour offrir un contenu de qualité conformément aux attentes des téléspectateurs dans les différents bassins de diffusion, tant au Maroc qu’en Afrique du Nord et de l’Ouest et le Sahel, le monde arabe, le pourtour méditerranéen et l’Europe du Sud.

- Advertisment -