vendredi 12 avril 2024

 » Le salaire de la peur « , tourné au Maroc, cartonne sur Netflix

-

Le nouveau film d’action français «Le salaire de la peur», tourné au Maroc, est, depuis le vendredi 29 mars, disponible sur Netflix.

« Le salaire de la peur » est une adaptation du film du même nom d’Henri-Georges Clouzot, sorti en 1953. Il a été tourné à Ouarzazate, au Maroc. Réalisé par Julien Leclercq (Sentinelle, Braqueurs…), le film a été rehaussé par un casting de haut niveau. Ana Girardot, Alban Lenoir, Franck Gastambide et Sofiane Zermani, des acteurs bien connus du cinéma français, ont joué les principaux rôles dans ce film.

Le long-métrage raconte l’histoire du sauvetage de centaines de réfugiés dans un camp situé en plein désert, à proximité d’un puits de pétrole qui a pris feu. Les autorités devaient trouver deux personnes pour leur confier la « mission impossible » de transporter des tonnes de nitroglycérine au cœur du puits de pétrole et les faire exploser afin d’éviter le pire. Un mercenaire solitaire et sa sœur, médecin, ont accepté cette mission suicide.

La version des années 1950 est « indiscutablement un grand classique, mais certains messages qu’il véhicule ne passent plus aujourd’hui », admet Ana Girardot. «Je sais que ce n’était pas l’intention de Julien Leclercq de rendre hommage à ce film, mais plutôt de lui faire un clin d’œil, de faire quelque chose de plus actuel, avec de nouveaux personnages», a expliqué pour sa part Sofiane Zermani dans un entretien à Divertio.

Pendant les trois mois de tournage en plein désert, les quatre acteurs principaux ont vécu un peu en autarcie. « Nous avons passé des heures dans des camions, à refaire le monde, avec des conversations sur notre génération, sur tous les sujets actuels… », a confié Ana Girardot. Les quatre ont appris à manœuvrer les camions. «On devait les conduire sur des parois parfois ultra-fines, au bord des falaises, et ce n’était vraiment pas évident», a-t-elle ajouté.

- Advertisment -