mercredi 24 avril 2024

Le vice-ministre italien des AE souligne les progrès accomplis par le Royaume, grâce au Leadership Clairvoyant de SM le Roi

-

Le vice-ministre italien des Affaires étrangères, Edmondo Cirielli, a souligné, jeudi à Rome, les progrès et la stabilité dont jouit le Royaume, grâce au Leadership Clairvoyant de SM le Roi Mohammed VI.

« Grâce au Leadership Clairvoyant de SM le Roi, le Maroc jouit de la stabilité et du progrès », a souligné M. Cirielli, lors d’une rencontre sur « la Méditerranée face aux nouveaux défis », organisée par la Fondation Calabre-Rome-Europe, avec la collaboration de la mairie de Rome et de l’Ambassade du Maroc en Italie.

Pour l’Italie, le Maroc est un partenaire « exceptionnel dans tous les domaines », a relevé M. Cirielli, notant que la qualité de ce partenariat encourage plusieurs entreprises italiennes à s’y installer dans le cadre de l’internationalisation de leurs activités, et a motivé le choix du Royaume parmi les pays prioritaires à bénéficier du plan Mattei.

« Le choix s’est porté sur le Maroc parce qu’il est un pays dont le niveau de développement est considérable et parce qu’il a les atouts pour jouer le rôle de locomotive et de modèle pour d’autres pays », a-t-il dit.

De son côté, l’amiral Andrea Agostinelli, président de l’autorité portuaire de Gioia Tauro, a mis l’accent sur l’importance du port de Tanger-Med, « une œuvre infrastructurelle de grande envergure ».

« Ce niveau a été atteint grâce à la Vision Clairvoyante de SM le Roi, qui a compris l’importance du positionnement stratégique du Maroc dans la connectivité maritime, en le dotant d’un port qui a réussi à se hisser en tête en Méditerranée », a-t-il relevé.

Le succès de Tanger-Med réside dans sa conception comme un projet intégré et un écosystème imbriquant logistique portuaire et industrielle, a souligné l’amiral Andrea Agostinelli, estimant que cette infrastructure peut servir de modèle pour l’Italie.

L’Ambassadeur du Maroc à Rome, Youssef Balla, a souligné, pour sa part, que « grâce à la Vision Clairvoyante de Sa Majesté le Roi, le Maroc a fait de la Méditerranée l’un des déterminants de sa politique étrangère, ce qui lui a permis de faire face à plusieurs défis, en prônant une approche anticipative et opérationnelle ».

« La Méditerranée fait face à des défis de différentes natures, notamment, climatiques, énergétiques, alimentaires et sécuritaires, ce qui souligne son importance en tant que région de convergence stratégique nécessitant une coopération internationale étroite », a-t-il fait remarquer.

« En vue de faire face à ces défis, le Maroc a fondé son action sur des lignes directrices dictées par les priorités nationales et de la coopération régionale et multilatérale », a indiqué M. Balla.Mettant en lumière les efforts du Maroc pour relever divers défis régionaux, le diplomate a souligné que « le Royaume a été largement reconnu pour ses efforts dans la lutte contre la radicalisation, en particulier, sa stratégie qui englobe une approche globale et multidimensionnelle, qui a prouvé son efficacité et sert désormais de modèle pour de nombreux pays ».

Et d’ajouter que le Maroc se distingue par sa coopération régionale exemplaire en matière de mobilité et de migration et est considéré comme un partenaire crédible, prônant les principes de solidarité et de responsabilité partagée dans la coopération migratoire.

Par ailleurs, et dans le cadre de son action pour relever les défis de la connectivité maritime, a indiqué M. Balla, le Maroc a entamé la construction des nouveaux ports Nador-West sur la Méditerranée et Dakhla Atlantique, qui, avec Tanger-Med, renforcent la position du pays en tant que hub maritime majeur.

L’ambassadeur a également mis en avant l’initiative atlantique de Sa Majesté le Roi, qui vise à faciliter l’accès à la mer aux pays sahéliens enclavés, dans une vision de Méditerranée élargie.

Et de conclure que « l’Italie et le Maroc, en travaillant ensemble, ont le potentiel non seulement de relever les défis actuels en Méditerranée, mais aussi de renforcer leur relation bilatérale et de contribuer à la stabilité et à la prospérité de leur voisinage, tout en participant à faire de la Méditerranée un espace de paix, de prospérité et de coopération ».

- Advertisment -