jeudi 25 avril 2024

Frappes israéliennes ont visé mardi des fiefs du Hezbollah dans l’est du Liban

-

des fiefs du Hezbollah visés par des frappes israéliennes dans l’est du Liban, un des raids étant mené le plus en profondeur depuis le début des violences il y a près de six mois, ont indiqué un média d’État et une source de sécurité.

Selon l’Agence nationale d’information «un drone israélien» a visé en début de soirée une localité proche de la ville de Baalbeck, dans la plaine de la Békaa.

Un correspondant de l’AFP sur place a vu un bâtiment relevant du Hezbollah pro-iranien en flammes et deux personnes évacuées par des secouristes, alors que plusieurs ambulances se dirigeaient sur les lieux.

Peu auparavant, une frappe israélienne avait visé la région du Hermel, plus au nord dans cette même plaine, à près de 130 kilomètres de la frontière avec Israël.

L’armée israélienne a indiqué dans un communiqué avoir «visé une aire d’atterrissage et plusieurs structures militaires dans un complexe relevant de l’unité aérienne du Hezbollah» dans cette région.

Le puissant mouvement islamiste libanais Hezbollah emploie fréquemment des drones dans les attaques qu’il lance depuis le Liban sur Israël pour soutenir son allié, le Hamas palestinien, depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza.

L’ANI avait rapporté «une frappe israélienne sur la région de Wadi Faara», proche de la ville de Hermel, où des explosions ont été entendues.

Une source de sécurité a confirmé à l’AFP des frappes sur une zone aride et inhabitée, où le Hezbollah pro-iranien dispose de positions, à une trentaine de kilomètres de la frontière syrienne.

L’armée libanaise et le Hezbollah ont bloqué l’accès à la zone, selon un correspondant de l’AFP.

Le gouverneur de la région, Bachir Khodr, a affirmé sur X ne «pas avoir été informé de victimes» dans ce premier «raid israélien».

Depuis samedi, une série de frappes israéliennes ont visé la plaine de la Békaa, une zone éloignée des combats et considérée comme un bastion du Hezbollah, faisant un mort.

Le Hezbollah a revendiqué mardi plusieurs attaques sur Israël, dont l’une visant à l’aide de missiles guidés la base militaire de contrôle aérien de Meron, dans le nord d’Israël, selon un communiqué.

L’armée israélienne a indiqué que le raid sur la région du Hermel intervenait en riposte à cette attaque, et a également annoncé avoir visé des objectifs dans le sud du Liban.

- Advertisment -