mercredi 24 avril 2024

Le Ministère de l’Equipement et de l’Eau célèbre la Journée Mondiale de l’Eau

-

M. Nizar BARAKA, Ministre de l’Equipement et de l’Eau et M. Christophe LECOURTIER, Ambassadeur de France au Maroc ont présidé conjointement, ce vendredi 22 mars 2024, les activités de la Journée Mondiale de l’Eau célébrée, chaque année, à travers le monde autour de thématiques liées à des enjeux hydriques majeurs.

Dans cette optique, ajoute un communiqué dont une copie nous est parvenue à lareleve.ma, le Ministère de l’Equipement et de l’Eau en partenariat avec l’Agence Française de développement a organisé, au siège de la Direction Générale de l’Hydraulique, un séminaire sous le thème : « Gestion de la sécheresse dans un contexte de changement climatique : Défis et solutions ».

En outre, une exposition de tableaux réalisés par des écoliers, a eu lieu, autour de la préservation de l’eau et l’économie de son utilisation et une cérémonie de remise de prix a été organisée, en guise d’encouragement aux meilleures idées que les écoliers ont présenté à travers leurs œuvres d’art.

En effet, un concours d’art plastique a été préalablement organisé en coordination avec le Ministère de l’Education Nationale, du Préscolaire et des Sports, au niveau de l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation de la région de Rabat-Salé-Kénitra.

Intervenant lors de l’ouverture de ces activités, M. Nizar Baraka  a affirmé que le Maroc à travers la célébration de cette journée mondiale de l’eau, célèbre l’importance vitale de cette ressource précieuse, et l’engagement collectif envers sa préservation et son développement pour répondre aux besoins en eau en continuelle croissance dans un contexte de sécheresse sans précédent au Maroc, surtout durant les six dernières années.

Et M. Nizar Baraka  d’ajouter que «Cette situation pourra s’aggraver dans l’avenir en raison des effets et impacts négatifs du changement climatique sur nos ressources en eau. Cette sécheresse, rappelons-le, ne concerne pas uniquement notre pays, mais aussi de nombreux pays du pourtour méditerranéen».

Monsieur le ministre a précisé que cette situation de stress hydrique tire la sonnette d’alarme en accentuant le phénomène de la rareté de l’eau et interpelle tous les citoyens, chacun de par sa position et sa relation quotidienne avec l’eau, pour œuvrer à sa préservation et veiller à son utilisation avec responsabilité.

Et de poursuivre que le séminaire organisé aujourd’hui, vise principalement à sensibiliser aux défis liés à  la gestion de l’eau dans un contexte de rareté, et permettra de discuter des solutions de renforcement de la résilience de ce secteur. Le séminaire était  également l’occasion de favoriser l’échange d’expériences et les meilleures pratiques en matière de gestion de la sécheresse dans un contexte de changement climatique au Maroc et dans d’autres pays Méditerranéens avec un contexte climatique similaire.

Le Ministre de l’Equipment et de l’Eau, conclut le même communiqué, a souligné que la sécheresse est devenue  structurelle au Maroc imposant de plus en plus la bonne coordination entre les institutions œuvrant dans le domaine de l’eau ainsi que la bonne gouvernance de l’eau, parallèlement à un renforcement des actions de communication sur les enjeux hydriques auprès des différentes cibles et leur sensibilisation à la nécessité d’adhérer à un changement de comportement vis-à-vis de l’utilisation de l’eau en faveur de sa conservation et son économie.

- Advertisment -