lundi 22 avril 2024

condamné pour viol,le brésilien Dani Alves demande la liberté provisoire

-

Dani Alves, condamné le mois dernier à quatre ans et demi de prison pour viol, a demandé mardi sa liberté provisoire à un tribunal de Barcelone, en attendant d’être fixé sur l’appel qu’il a déposé contre sa condamnation.

Durant une brève session à huis clos, le parquet a exprimé son désaccord avec cette demande, estimant que le risque de fuite était important.

L’avocate d’Alves, Me Inés Guardiola, a plaidé que son client, en détention depuis janvier 2023, avait déjà purgé un quart de la peine prononcée contre lui en février et a assuré qu’il ne chercherait pas à s’enfuir, ont indiqué des sources judiciaires.

En outre, la défense a proposé de déposer une caution de 50 000 euros ou bien encore que les deux passeports du footballeur lui soient retirés, selon les mêmes sources.

Dani Alves, qui comparaissait par vidéoconférence depuis la prison de Barcelone où il est détenu, a assuré aux juges qu’il ne prendrait pas la fuite s’il obtenait cette remise en liberté et a ajouté qu’il croyait en la justice, ont encore précisé ces sources judiciaires.

La décision des magistrats pourrait être rendue publique assez rapidement.

En revanche, les appels déposés à la fois par le parquet et par Dani Alves concernant la peine elle-même seront jugés plus tard et par une autre instance.

L’ancien joueur de 40 ans a été condamné le 22 février à quatre ans et demi de prison, ainsi qu’à verser 150 000 euros à sa victime, pour le viol d’une jeune femme en décembre 2022 dans une discothèque de Barcelone, alors que le parquet avait requis une peine de neuf ans de prison.

Le tribunal avait également imposé à l’ex-joueur du FC Barcelone et du Paris Saint-Germain cinq années de liberté surveillée après sa sortie de prison et une interdiction d’approcher sa victime pendant neuf ans et demi.

- Advertisment -