jeudi 25 avril 2024

Revue de presse de ce samedi 16 mars 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi 16 mars 2024:

Le Matin

  • Le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan, du Prince Moulay Rachid et du Prince Moulay Ismail, a présidé, vendredi au Palais Royal à Rabat, la première causerie religieuse du mois sacré de Ramadan 1445 H. Cette causerie a été animée par le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, sous le thème « le renouveau de la religion dans le système d’Imarat Al Mouminine (Commanderie des croyants), en s’inspirant du Hadith du prophète Sidna Mohammed (SPL) : « Dieu envoie à la communauté tous les cent ans quelqu’un qui lui renouvelle sa religion ».
  • Pour la première fois depuis plus d’une décennie, le Maroc progresse d’un seul trait de trois rangs dans le classement mondial de l’Indice de développement humain (IDH). Un bond de la 123e à la 120e place, qui illustre les avancées réalisées par le Maroc pour «garantir une inclusion sociale et des opportunités équitables pour tous les citoyens». C’est ce que souligne l’Observatoire national du développement humain dans un communiqué rendu public juste après la publication du Rapport mondial sur le développement humain 2023-2024 mercredi à New York par le Programme des Nations unies pour le développement. Cette performance est le fruit des réformes entreprises dans différents secteurs socio-économiques, en phase avec les Hautes Orientations Royales visant l’émergence d’un État social. Parmi les chantiers cités par l’Observatoire, figurent la restructuration des systèmes de santé et d’éducation, la généralisation de la couverture médicale, le lancement des programmes d’aides sociales directes au logement, ainsi que l’instauration des primes de naissance.
  • Les grèves du secteur de l’enseignement sont peut-être un lointain souvenir, mais leurs séquelles sont toujours là et font l’objet de discussions entre le ministère de l’Éducation nationale et les syndicats. Jeudi dernier, une nouvelle rencontre a réuni les représentants des deux parties. Elle a été consacrée à l’examen des décisions et décrets relatifs à la mise en œuvre du statut unifié. Selon le vice-secrétaire général de la Fédération nationale de l’enseignement (UMT), la question des enseignants suspendus a été abordée en toute logique. Dans ce sens, les syndicats ont plaidé pour une date butoir pour le règlement définitif des cas de ces enseignants au niveau des commissions régionales.

Libération

  • Le volume global des ventes dans le secteur du commerce de gros devrait ressortir en hausse au premier trimestre 2024, selon les résultats des enquêtes de conjoncture réalisées par le Haut-Commissariat au plan (HCP) auprès des grossistes. D’après l’institution publique dirigée par Ahmed Lahlimi Alami, qui a mené également des enquêtes auprès des entreprises opérant dans les secteurs des services marchands non financiers, au titre du premier trimestre courant, « les anticipations de 34% des grossistes affichent une hausse du volume global des ventes pour le premier trimestre 2024, et une baisse selon 10% d’entre eux ». Dans une note d’information rendue publique récemment, le Haut-commissariat attribue cette évolution principalement à la hausse prévue des ventes dans les « Autres commerces de gros spécialisés », le « Commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication » et le « Commerce de gros de biens domestiques ».
  • L’opérateur portuaire Marsa Maroc a amélioré son résultat net part du groupe (RNPG) de 4,3% au titre de l’exercice 2023, pour s’établir à 852 millions de dirhams (MDH). En consolidation, le résultat net a franchi, pour la première fois, la barre d’un milliard de dirhams (1,005 MMDH), en hausse de 6,5% par rapport à 2022, indique le Groupe dans un communiqué financier au 31 décembre 2023. Par ailleurs, le chiffre d’affaires consolidé de Marsa Maroc atteint 4,32 MMDH, en progression de 9,4% par rapport à 2022, grâce à la hausse des volumes de trafic manutentionné par le Groupe courant 2023, qui a affiché une nette hausse de 13% à 56,9 millions de tonnes.

Al Massae

  • La Délégation Générale à l »Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) a annoncé une série de mesures administratives à l’encontre de fonctionnaires de la prison locale de Ouarzazate, suite à des dépassements illégaux. Suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux (Youtube) contenant des déclarations, sur les conditions de détention à la prison locale de Ouarzazate, d »un multirécidiviste fraîchement libéré de cet établissement, une commission centrale de l’inspection générale de la DGAPR a été chargée de mener une enquête à ce sujet, souligne la DGAPR dans un communiqué rendu public vendredi. Les investigations menées au sein de l’établissement pénitentiaire ont permis de s’arrêter sur une série de dépassements illégaux de certains fonctionnaires et de manquements dans l’exercice des responsabilités assignées au staff administratif de la prison, fait savoir la même source.
  • Le PJD a souligné que la décision du gouvernement portant sur la levée de la subvention du gaz butane qui sera mise en œuvre à partir du mois d’avril, contribuera à accroître les profits des sociétés pétrolières. Le parti s’est interrogé sur la coïncidence de la date de la levée de la subvention avec le début de la commercialisation et de la distribution du gaz extrait de la station de Tendrara dans le marché national. Dans ce sens, Abdellah Bouanou, président du groupement PJD à la Chambre des représentants, a souligné que le monopole du marché du gaz par des sociétés particulières est une violation claire des dispositions de la Constitution et des textes juridiques régissant la concurrence loyale, ajoutant que la décision du gouvernement lamine le pouvoir d’achat des catégories précarisées et de la classe moyenne et que la hausse de 30 dirhams sur chaque bonbonne de gaz ne fera que consacrer la situation de monopole.

Al Ittihad alichtiraki

  • Les investisseurs financiers se prononcent en faveur d’une stabilité du taux directeur de Bank Al-Maghrib (BAM) lors de sa prochaine réunion de politique monétaire, prévue le 19 mars, selon une enquête réalisée par Attijari Global Research (AGR). « Au terme de cet exercice, nous relevons un consensus quasi-unanime des investisseurs au Maroc en faveur d’une stabilité du taux directeur de BAM », indique AGR dans son récent « Research report – Strategy », soulignant que ce sondage a été réalisé auprès d’un échantillon de 35 investisseurs considérés parmi les plus influents du marché financier marocain. Sur la base des réponses obtenues, la probabilité d’un statu quo du taux directeur est de 98% contre 2% pour une baisse de 25 points de base (pbs), tandis que la probabilité d’un relèvement du taux directeur est nulle.

Assahra Almaghribia

  • Le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a bien voulu ordonner l’ouverture des mosquées édifiées ou ayant fait l’objet de travaux de reconstruction ou de restauration par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Un communiqué du ministère précise que le nombre de ces mosquées s’élève à 43 réparties entre 17 nouvellement construites et 24 restaurées dont celle d’Al Koutoubia, qui a subi des dommages lors du tremblement de terre. Il s’agit également de la mosquée Mohammed VI dans la ville d’Abidjan en République de Côte d’Ivoire et de la mosquée Mohammed VI dans la ville de Conakry en République de Guinée. La capacité d’accueil de l’ensemble de ces mosquées s’élève à 25.500 fidèles, pour un coût global de 561,7 MDH.
- Advertisment -