mardi 23 avril 2024

Lancement de l’étude de développement des infrastructures de l’Aéroport Mohammed V de Casablanca

-

L’étude de développement des infrastructures de l’Aéroport Mohammed V de Casablanca a été lancée, mardi à Rabat, lors d’une réunion présidée par le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil.

Intervenant à cette occasion, M. Abdeljalil a mis en exergue le développement qu’a connu le Maroc au cours des dernières décennies, ce qui a permis de promouvoir l’économie nationale et sa compétitivité au niveau international, indique un communiqué du ministère.

Cette croissance, a-t-il poursuivi, a été renforcée par l’adoption de choix stratégiques au niveau du transport et des infrastructures de transport, notamment en adoptant la politique de libéralisation du secteur du transport aérien, qui a fait du Royaume le portail d’entrée pour plusieurs pays du monde vers les marchés mondiaux, notamment africains, et la destination privilégiée d’investissement dans tous les secteurs y compris l’industrie aéronautique.

M. Abdeljalil a, également, souligné que le Maroc est appelé à relever de nombreux challenges, notamment l’organisation de la Coupe du Monde 2030, ce qui nécessite de consolider les efforts pour gagner le pari lié à l’accélération de la cadence de réalisation des grands chantiers et à l’équipement des infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaire, notamment l’aéroport Mohammed V de Casablanca, considéré comme le premier aéroport du réseau aéroportuaire marocain, enregistrant la réception d’environ 10 millions de passagers au cours de l’année 2023.

Et d’ajouter que cette étude s’inscrit dans le cadre du développement des infrastructures de l’Aéroport international Mohammed V, visant à le transformer en une infrastructure moderne répondant aux besoins des compagnies aériennes et des voyageurs à moyen et long terme, précisant que son département tient à impliquer toutes les parties concernées, pour réussir la réalisation de cette étude, notamment l’Office National des Chemins de Fer (ONCF) et la Société Marocaine des Autoroutes (ADM).

Aussi, il a réitéré la nécessité de doter les infrastructures aéroportuaires des dernières technologies et de les enrichir des ressources humaines et des compétences nécessaires pour assurer l’accueil des voyageurs dans les meilleures conditions, en termes de qualité des services et de fluidité des procédures aéroportuaires.

Cette réunion a été tenue en présence du gouverneur de la Province de Nouaceur, du gouverneur directeur de la Mobilité urbaine et du Transport au ministère de l’Intérieur, du PDG de Royal Air Maroc et de la Directrice Générale de l’Office National des Aéroports, en plus des acteurs concernés.

Ce projet traduit l’ambition du Maroc de rendre l’Aéroport Mohammed V de Casablanca l’un des hubs aéroportuaires mondiaux, reliant le continent africain au reste des continents. Cette étude mènera à présenter le plan global du scénario de développement retenu, en plus des plans fonctionnels détaillés, tenant compte de l’utilisation des dernières technologies utilisées dans les aéroports internationaux, l’adoption des principes de développement durable.

- Advertisment -