lundi 22 avril 2024

Revue de presse de ce lundi 4 mars 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi 4 mars 2024:

L’Economiste

Selon l’universitaire et ancien ministre du Tourisme Lahcen Haddad, aujourd’hui, le Maroc ne peut se contenter uniquement de quelques succès réalisés dans certains métiers mondiaux, tels que l’industrie automobile. Autrement dit, il va falloir se positionner avec des offres encore plus compétitives sur plusieurs secteurs d’activité et orientées avenir. Le défi est de mettre en avant une démarche vertueuse qui consiste à réussir les transitions énergétiques (EnR) et numérique, faire aboutir les stratégies sectorielles et réduire les fractures sociales et spatiales. L’objectif d’un Maroc prospère, démocratique et ouvert ne sera possible sans la réduction des effets négatifs des risques liés à la facture environnementale, à la gouvernance, à la réforme de l’éducation et la santé ou encore à la sécurité alimentaire, estime Haddad.

Le Matin

Un accord de partenariat a été signé, vendredi à Rabat, entre la Plate- forme industrielle intégrée Midparc et la société canadienne opérant dans le domaine aérospatial, Shimco, pour son implantation dans la zone franche de Nouaceur. S’exprimant lors de cette cérémonie, en présence du ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour, le président de Midparc, Hamid Benbrahim El Andaloussi, s’est dit honoré d’accueillir la société Shimco, réputée pour son expertise majeure dans le secteur aéronautique. «La société Shimco a été séduite par la qualité, la compétitivité et la résilience de la base aéronautique marocaine qui offre un business model unique», a souligné Benbrahim El Andaloussi. Et de préciser que Shimco est actuellement «engagée sur un module de 1.300 m², et envisage de doubler sa capacité dans les trois prochaines années, puis de la tripler dans les sept prochaines années», ce qui témoigne du potentiel de développement de ses activités au Maroc.

Les Inspirations éco

Les entreprises cotées ont réalisé des revenus proches de 300 MMDH, enregistrant une croissance de 4,3%. Cette performance a été portée principalement par le secteur bancaire, suivi par ceux des matériaux de construction, de la distribution alimentaire et de la santé. Les revenus des sociétés cotées, en 2023, frôlent la barre des 300 milliards de dirhams (MMDH). Elles ont ainsi affiché une hausse globale de 4,3%, atteignant 294 MMDH. Conformément aux attentes des analystes de BMCE Capital Global Research (BKGR), les principaux moteurs de la croissance des revenus des entreprises cotées ont été les banques, avec une contribution de 9,358 MMDH. Elles sont loin devant les secteurs des matériaux de construction et du BTP (+2,709 MMDH), la distribution alimentaire (+1,853 MMDH) et la santé (+1,089 MMDH).

L’Opinion

Très attendus, les trois décrets relatifs à la création des Sociétés Régionales Multiservices (SRM) sont enfin au Bulletin Officiel, marquant un tournant décisif dans le mécanisme de gestion des services d’assainissement liquide et de distribution d’électricité et d’eau potable. Un service de base confié jusque-là aux multinationales, notamment françaises. Ces nouvelles entités, sous la forme de SA à actionnariats publics, seront créées en trois étapes pour couvrir toutes les régions du Royaume, et ce, durant les dix-huit mois qui suivront l’entrée en vigueur des textes réglementaires. L’idée est de mettre en place des instances capables de répondre convenablement aux aspirations des usagers.

Libération

Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a saisi l’occasion de la tenue de la première rencontre nationale des élues ittihadies organisée par l’OFI, pour fustiger les «propos irresponsables» d’Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD, ayant trait à la réforme du Code de la famille. «Ces propos irresponsables perturbent le dialogue serein et démocratique mené par l’Instance chargée de la révision du Code de la famille qui a écouté les propositions de toutes les formations politiques, syndicales et civiles», a martelé le Premier secrétaire dans son allocution lors de cet événement qualifié «de rencontre historique». «Le rôle des partis politiques ne consiste pas dans le prosélytisme ou dans les propositions à caractère religieux », a affirmé Driss Lachguar, ajoutant que les discours d’incitation de l’acteur politique n’ont “aucune légitimité face à l’existence d’un champ religieux bien organisé».

Al Bayane

Le service militaire au titre de l’année 2024 offre une opportunité pour les jeunes désirant développer leurs connaissances et leurs capacités professionnelles, d’intégrer le marché de l’emploi tout en étant outillé des compétences requises dans diverses spécialités. Ce service, pour lequel une opération de recensement a été lancée vendredi pour prendre fin le 29 avril prochain, fait l’objet d’un grand engouement de la part des jeunes au regard des cursus de formation professionnelle qu’il permet de suivre et de ses objectifs en termes de développement des connaissances et des capacités professionnelles et physiques. Il permet aussi aux bénéficiaires de percevoir un salaire et de disposer d’une couverture et d’une assurance médicales. Le service militaire concerne les personnes âgées de 19 à 25 ans. Toutefois, les personnes ayant plus de 25 ans, qui ont bénéficié de dispense ou d’exemption, peuvent être convoquées pour effectuer le service militaire jusqu’à l’âge de 40 ans, en cas de cessation du motif de dispense. L’opération de recensement témoigne de la prise de conscience aussi bien des jeunes que des parents de l’importance de ce devoir national, en ce sens qu’ils s’intéressent aux différents programmes et prestations proposés dans le cadre du service militaire.

Assahra almaghribia

L’organisation démocratique de la santé relevant de l’ODT a décidé de poursuivre la protestation, en annonçant une grève nationale mercredi et jeudi prochains dans l’ensemble des établissements de santé et centres hospitaliers à l’exception des urgences, réanimation et unités de soins intensifs. A cet égard, le secrétaire général de l’organisation Mohamed Arioua a souligné que la grève nationale intervient en raison notamment de la continuité de l’ignorance du gouvernement des revendications de la famille de la santé et dans le but de protéger le secteur public de la santé. Et de poursuivre que la grève s’explique par la poursuite de la politique du silence et de l’ignorance du gouvernement des appels et protestations de la classe ouvrière du secteur de la santé, rappelant le succès du dernier mouvement de grève ayant connu l’adhésion de l’ensemble des syndicats de santé suite à la non application par le gouvernement des clauses des procès-verbaux signés avec le ministère de la santé et de la protection sociale.

Assabah

« Royal Air Maroc et Visa, un leader mondial des paiements numériques, innovent en matière de services et proposent un programme inédit de cartes bancaires co-brandées, désormais disponibles auprès des agences des banques partenaires », indique-t-on dans un communiqué conjoint. Pour concrétiser ce concept sur-mesure, les deux opérateurs lancent, avec les groupes bancaires de renom Attijariwafa Bank et Bank of Africa, cette offre innovante qui représente une première dans les secteurs bancaires et du transport aérien au Maroc.

Bayane Al Yaoum

L’experte et militante des droits de l’Homme, Awa N’Diaye a souligné que l’initiative Royale pour l’Atlantique est une « précieuse opportunité » pour les économies du Sahel. Lors d’une conférence sous le thème « Droit au développement et stabilité », tenue vendredi à Genève, N’Diaye a relevé que l’initiative marocaine est un « moteur pour l’intégration régionale nécessaire pour relever les défis du développement et surmonter les tensions géopolitiques auxquelles est confrontée une région riche en ressources naturelles et humaines, mais entravée par des perturbations politiques et économiques ».

Rissalat Al Oumma

L’Office des changes a fait savoir que le déficit commercial s’est allégé de 15,3% durant le mois de janvier 2024, pour s’établir à 22,44 milliards de dirhams (MMDH). Dans son récent bulletin sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs, l’Office explique que cet allégement couvre une baisse des importations de biens de 2,8% à 58,1 MMDH et une hausse des exportations de 7,2% à 35,66 MMDH. Ainsi, le taux de couverture a gagné 5,7 points pour se situer à 61,4% en janvier dernier, indique la même source.

Al Massae

Le Parti de l’Istiqlal (PI) a approuvé, samedi à Bouznika, l’organisation du 18ème congrès national du parti, les 26, 27 et 28 avril prochain à Bouznika, et élu les membres du comité préparatoire de ce congrès. Lors des travaux de la session du Conseil National du parti, Abdeljabbar Rachidi, membre du Comité Exécutif, a été élu président du comité préparatoire du 18ème congrès national du PI, alors que Mansour Barki a assumé la vice-présidence, Naima Benyahia le poste de rapporteur général du comité et Mustapha Taj celui de rapporteur général adjoint. Dans une allocution à cette occasion, Rachidi a souligné qu’il s’agit d’une « lourde tâche » et d’une mission qui ne peut être réussie sans la concertation et l’implication active de tous les militants du parti afin de faire du prochain Congrès un véritable succès.

Al Ahdath almaghribia

Le Maroc s’impose en tant que « pourvoyeur de paix » et de stabilité dans une région aux prises avec une multitude de défis, souligne le magazine en ligne du département d’Etat américain « State Magazine ». Dans son numéro du mois de mars, la publication relève que le Royaume, l’un des alliés majeurs des Etats-Unis hors-OTAN, joue un « rôle central » dans les efforts déployés au niveau régional en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme. « State Magazine », qui consacre sa rubrique « Post of the Month » au partenariat stratégique maroco-américain, évoque également les manœuvres militaires « African Lion », qui se tiennent annuellement entre les deux pays et qui constituent « le plus grand exercice d’entraînement militaire en Afrique ».

Al Akhbar

Une importante délégation parlementaire marocaine prend part à la 18ème session de la Conférence de l’Union parlementaire des Etats membres de l’Organisation de la Conférence Islamique (UPCI), qui se tient du 2 au 5 mars à Abidjan. « Changements climatiques dans le monde, quelle riposte des pays membres ? », est le thème central retenu pour cette 18ème Conférence de l’UPCI. Conduite par Najwa Koukouss du groupe Authenticité et Modernité à la Chambre des Représentants, la délégation marocaine prenant part aux travaux de cette session comprend, du côté de la Chambre des Représentants, Mohamed Chebbak du groupe du Rassemblement national des indépendants, et Khalid Chennak du groupe Istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme, et, du côté de la Chambre des Conseillers, Khalid Setti. Un responsable britannique souligne le potentiel de développement des relations commerciales avec le Maroc

Al Alam

L’envoyé spécial du Premier ministre britannique pour le commerce au Maroc, Rob Butler, a mis en avant jeudi à Rabat le potentiel indéniable de développement des relations commerciales entre les deux pays. « Les échanges commerciaux bilatéraux ont totalisé près de 3,5 milliards de livres sterling l’an dernier. Il s’agit là d’une illustration réelle des opportunités potentielles qui se présentent entre les deux pays », a déclaré Butler à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Le Royaume-Uni et le Maroc peuvent développer leurs relations commerciales dans divers secteurs, a-t-il soutenu, précisant que l’énergie verte est un domaine qui offre un « énorme potentiel pour nos deux pays ».

- Advertisment -