mardi 23 avril 2024

Espagne : Un passeur algérien condamné à trois ans de prison ferme

-

Le tribunal de Palma de Majorque, aux Iles Baléares, a condamné, lundi, à trois ans de prison ferme un ressortissant algérien accusé d’avoir transporté des migrants clandestins vers les côtes espagnoles.

Les faits remontent au 16 août dernier. Le mis en cause avait transporté à bord d’une embarcation une quinzaine de migrants, dont une femme enceinte, lesquels auraient payé environ 3.000 euros, chacun, pour le voyage, selon l’arrêt du Tribunal.

L’embarcation avait a quitté, dans la nuit, Oran (Algérie), mais faute de carburant, elle a dérivé au large des côtes espagnoles, avant d’être secourue par un navire battant pavillon des Bahamas.

Selon le procureur, le ressortissant algérien a mis en danger la vie des passagers, car il ne disposait pas des mesures de sécurité minimales pour effectuer le trajet.

Le trafic de migrants vers l’Espagne en provenance de l’Algérie est devenu une véritable « industrie » qui génère des millions d’euros, selon des médias locaux.

Plusieurs responsables et partis politiques, notamment dans les communautés autonomes des Iles Baléares, de Murcie et d’Almeria, expriment leur inquiétude face à la hausse notable de migrants irréguliers en provenance de l’Algérie.

Récemment, le procureur supérieur des îles Baléares, Julio Cano, a souligné que sa priorité était de lutter contre les réseaux de criminalité organisée et de trafic d’êtres humains en provenance de l’Algérie, qui constituent le premier problème de l’archipel.

Sur la base du décompte des autorités locales espagnoles, 73% des migrants irréguliers arrivés sur les côtes espagnoles sont des Algériens.

- Advertisment -