jeudi 22 février 2024

Revue de presse de ce samedi 10 février 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi 10 février 2024:

Le Matin

Le chercheur en droit des affaires et en économie à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Mohammedia, Zaher Badr Alazrak, a souligné que « bien que des mesures aient été prises pour atténuer les pressions de l’inflation et de la hausse des prix, telles que les subventions des intrants agricoles ou celles accordées aux transporteurs routiers, des défis persistent ». Invité de l’Info en Face, Alazrak a relevé que « la spéculation et les pratiques anticoncurrentielles dans les secteurs de la distribution exacerbent ces problèmes, mettant en péril le pouvoir d’achat des ménages marocains ». Les sentiers de la croissance au Maroc, d’après ce chercheur, sont jonchés de défis et d’opportunités. Une transition vers une économie plus diversifiée, industrielle et technologique est nécessaire, mais elle doit être accompagnée de politiques énergétiques solides, de mesures anti-inflationnistes efficaces et d’une stratégie d’emploi inclusive. En intégrant ces éléments, le Maroc peut tracer une voie vers une croissance économique durable et équitable, a-t-il fait remarquer.

Des parlementaires marocains des deux Chambres de l’Institution législative ont pris part aux travaux de l’Audition parlementaire 2024 des Nations unies, qui s’est tenue au siège de l’organisation internationale à New York. La délégation marocaine à cette rencontre, placée sous le thème «Mettre un terme aux conflits : comment construire un avenir pacifique», a mis en avant à cette occasion les efforts déployés par le Royaume pour renforcer la paix et la sécurité et promouvoir le développement en Afrique. Prenant la parole au nom de la délégation, Kamal Aït Mik (RNI) a relevé que le Maroc ne cesse de contribuer à l’action africaine commune, dans la droite ligne de la vision de SM le Roi Mohammed VI qui place les intérêts de l’Afrique au cœur des orientations stratégiques du Royaume.

Libération

La banalisation de la politique et le blocage des dispositions de la Constitution par le gouvernement et sa majorité numérique sont les deux constats qui ont marqué, selon Abderrahim Chahid, président du Groupe socialiste-Opposition ittihadie, la première session de l’année législative 2023-2024, de la 11ème législature (2021-2026) de la Chambre des représentants qui s’est clôturée mardi dernier. S’exprimant lors d’une conférence de presse organisée par les quatre groupes et groupement de l’opposition au Parlement, à savoir les groupes de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et du Mouvement populaire (MP), et le groupement du Parti de la justice et du développement. (PJD), Abderrahim Chahid a indiqué qu’ «il est inconcevable que la Chambre des représentants soit assimilée à une annexe du gouvernement». Le président du Groupe socialiste a enfoncé le clou quand il a annoncé que le président de la Chambre des représentants s’est dérogé à la règle, car au lieu de présenter le bilan de la première session de l’année législative 2023-2024 de la Chambre avec toutes ses composantes, majorité et opposition, il s’est contenté de présenter un bilan qui défend l’action gouvernementale.

Près de 10.000 visiteurs, dont 5.000 professionnels, sont attendus à la 1re édition du Salon International de l’Elevage, prévu du 16 au 18 février dans la commune de Sidi Ali Benhamdouche (province d’El Jadida) sous le thème: “Élevage et garantie de la sécurité alimentaire dans le cadre de la Génération Green”. Ce salon est édifié sur une superficie de 2000m², et connaîtra la participation de près de 120 exposants, dont un pôle d’élevage comprenant 70 têtes de bétail, quelque 50 coopératives des produits de terroir. Constituant une plate-forme d’échanges d’expériences et de bonnes pratiques entre les professionnels, cette première édition se veut, selon les organisateurs, une opportunité pour capitaliser les acquis de la recherche et accompagner la dynamique économique dans les territoires relevant de la région de Casablanca-Settat et particulièrement dans la province d’El Jadida.

Une délégation composée de l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) et de l’Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) prend part à Moscou au 14ème Congrès international du Halal, organisé par l’administration spirituelle des musulmans de la Fédération de Russie. L’événement, tenu dans la cadre du 31e salon international de l’alimentation, des boissons et des matières alimentaires (PRODEXPO 2024), a été l’occasion de prospecter les différentes offres du marché russe. A cette occasion, un accord a été signé en vue d’une reconnaissance mutuelle du label Halal marocain et de son homologue russe. Une initiative qui s’inscrit dans la foulée d’un accord de coopération signé en 2020 entre l’ASMEX, le Centre international de normalisation et de certification halal russe et l’’’Eurasian Development Fund’’, afin de consolider les relations maroco-russes dans le domaine du commerce Halal.

Assahra almaghribia

Le Maroc a appelé, à Addis-Abeba devant le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), à adopter une approche continentale unifiée en matière de préparation aux pandémies, de renforcement et de rétablissement des systèmes de santé en Afrique. Lors d’une réunion du CPS de l’UA sur la “Sécurité sanitaire et la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique”, présidée par l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, la délégation marocaine a souligné que la sécurité sanitaire et la promotion de la paix et de la sécurité sont profondément interconnectées et rappelé que les conflits et l’instabilité peuvent aggraver les problèmes de santé publique.

Al Ittihad alichtiraki

L’ambassadrice du Maroc en Espagne, Karima Benyaich, a eu des entretiens, à Madrid, avec la présidente du Congrès des députés espagnol, Francina Armengol, axés sur les moyens de ‘’renforcer les relations excellentes de coopération’’ entre les deux pays dans les différents domaines. Lors de cette entrevue, Benyaich et la présidente de la Chambre basse du Parlement espagnol ont examiné notamment les moyens à même de consolider les relations bilatérales, à travers la diplomatie parlementaire. Elles se sont ainsi félicitées de ‘’l’excellence des relations unissant depuis toujours les Royaumes du Maroc et d’Espagne et les deux Familles Royales’’.

Rissalat Al Oumma

Le Maroc a participé à la 31ème édition du Salon  »Fruit Logistica » de Berlin, un rendez-vous annuel d’échange pour les professionnels du marché international de fruits et légumes. Pour sa 23ème participation à ce salon prestigieux, le Maroc est représenté par une délégation d’une vingtaine de professionnels du secteur des fruits et légumes. La participation marocaine, organisée par l’Établissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations (Morocco FoodEx), vise à mettre en avant la diversité, la qualité des fruits et légumes marocains et leur potentiel d’exportation, dans l’objectif de s’ouvrir sur de nouveaux marchés internationaux. D’une superficie de 702 m², le pavillon marocain met en lumière la richesse de l’offre exportable marocaine, à travers une palette diversifiée de produits agricoles (agrumes, primeurs, fruits rouges, tomates, avocats, grenadine…)

- Advertisment -