jeudi 29 février 2024

CAN-2023 : le Nigeria bat l’Afrique du Sud et file en finale

-

Le Nigeria s’est qualifié pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football, après sa victoire en demi-finale face à l’Afrique du Sud aux tirs au but 4 à 2 (temps réglementaire et prolongations 1-1), mercredi soir au stade de la Paix à Bouaké.

Le Nigeria avait poinçonné son ticket pour le dernier carré en battant l’Angola par 1 but à 0, alors que l’Afrique du Sud a éliminé le Cap Vert aux tirs au but (2 à 1 t.a.b, 0-0 a.p).

Si les Super Eagles sont des habitués des demi-finales de la CAN, ils ont récemment essuyé des échecs à ce niveau de la compétition. Le Nigeria s’est incliné dans cinq de ses six dernières demi-finales disputées dans une CAN.

La seule exception remonte à 2013 où ils avaient été ensuite sacrés.De son côté, l’Afrique du sud n’avait pas atteint ce stade de la compétition depuis 24 ans. Et justement, les Bafana Bafana avaient alors rencontré le Nigeria et s’étaient fait éliminer (0-2).

Lors de la première période, les deux formations ont livré une prestation terne en termes d’intensité, mais les Sud-africains ont eu le monopole du ballon et usé de longues passes pour porter le danger sur les buts nigérians.

De son côté, le Nigeria n’est pas arrivé à retrouver son jeu et était timide offensivement. Un temps incertain en raison d’une douleur à l’abdomen, le buteur de Naples et des Super Eagles, Victor Osimhen, a finalement rejoint ses partenaires à Bouaké et s’est entraîné avec eux à la veille du match. Et c’est finalement lui qui a permis aux siens de prendre les devants.

Le ballon d’Or africain s’est enfin réveillé et réussi à résister à trois adversaires avant d’accélérer et d’obtenir un pénalty après être accroché dans la surface par Mvala.

Le gardien des Bafana Bafana, Ronwen Williams, protagoniste principal de la qualification de son équipe en demi-finale, après avoir stoppé quatre tirs au but du Cap-Vert, n’a, cette fois-ci, rien pu faire face à Trooost-Ekong, qui transforme le pénalty en finesse avec un tir sur la gauche de Williams, parti du bon côté mais le ballon est parti sous sa jambe (67è).

Après cette ouverture du score, les Sud-africains jouaient à quitte ou double afin de remettre les pendules à l’heure mais c’était sans compter sur la solidité de la défense du Nigeria, la meilleure du tournoi, qui n’a encaissé qu’un seul but avant la demi-finale.

Quelques minutes après, et alors que les Nigérians pensaient avoir fait le break en marquant le deuxième but par l’entremise d’Osimhen, l’arbitre de la rencontre invalide le but après recours à la VAR et accorde un pénalty à l’Afrique du Sud pour faute dans la surface sur Percy Tau.

Mokoena transforme le penalty à une minute de la fin du temps réglementaire dans un scénario cauchemardesque pour les Super Eagles.Lors des prolongations, les deux sélections n’ont pas pu se départager, malgré les nombreuses occasions qui se sont offertes, notamment aux attaquants nigérians.

L’Afrique du Sud a en outre terminé la rencontre à dix après l’expulsion de Grant Kekana (115è). Lors de la séance des tirs au but, les Nigérians l’ont emporté par 4 à 2 (t.a.b) pour affronter le vainqueur de la seconde demie qui met aux prises ce soir au stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé, la Côte d’Ivoire et la RD Congo.

- Advertisment -