dimanche 25 février 2024

Ouverture à Rabat de la 5ème édition du séminaire « Cyber Security Conclave – Morocco »

-

En exécution des Très Hautes Instructions Royales, les travaux de la 5ème édition du séminaire « Cyber Security Conclave – Morocco » se sont ouverts mercredi à Rabat, organisée par la Direction générale de la sécurité des systèmes d’information (DGSSI) relevant de l’Administration de la défense nationale, en partenariat avec le Conseil de cybersécurité des Émirats Arabes Unis.

Ce séminaire de deux jours, qui réunit plus de 350 décideurs publics, dirigeants d’entreprises, responsables et professionnels de la cybersécurité, met en exergue l’importance cruciale de la coopération dans le domaine de la cybersécurité et vise le renforcement des capacités cybernétiques des ressources humaines, en abordant notamment les nouvelles techniques et postures utilisées afin de contrer les cyberattaques, ainsi que la consolidation de la souveraineté numérique au regard des avancées technologiques telles que l’IA, le Big Data, le Blockchain et l’IoT.

Cette rencontre propose un programme riche en conférences et panels animés par d’éminents experts de la cybersécurité à l’échelle nationale et internationale ainsi qu’un « Cyber-drill » regroupant des équipes académiques et professionnelles.

Le séminaire connaît aussi la participation de dirigeants des autorités nationales de la cybersécurité, notamment des Émirats Arabes Unis, de l’Arabie Saoudite, du Qatar, du Bahreïn, du Koweït, d’Oman, du Canada, du Ghana, du Gabon, de l’Égypte, du Bénin, du Mozambique, de la Côte-d’Ivoire ainsi que des responsables de SMART AFRICA et de l’Union Internationale des Télécommunications.

En marge de cet évènement, une réunion du Réseau des autorités africaines de cybersécurité (NACSA), dont la DGSSI assure la vice-présidence depuis novembre 2023, sera tenue afin d’établir le projet de la charte fondatrice du NACSA et définir ses missions ainsi que son plan d’action biennal.

La séance d’ouverture de ce séminaire a été marquée par l’allocution du ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdeltif Loudyi, qui a souligné qu’un cyberespace sûr et sécurisé est nécessaire pour soutenir la transition digitale dans notre pays.

M. Loudyi a aussi passé en revue les efforts déployés par le Royaume pour renforcer la sécurité de ses systèmes d’information.

Dans son allocution, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abellatif Miraoui, a insisté sur l’importance de développer les capacités des ressources humaines, mettant en avant l’action de son département dans le domaine de la formation afin de satisfaire les besoins de l’écosystème national de la cybersécurité et des technologies de l’information.

Pour sa part, la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, Ghita Mezzour, a mis en relief le caractère prioritaire que revêt le chantier de la digitalisation au Maroc, relevant que la cybersécurité est un prérequis pour une transition digitale réussie.

La séance d’ouverture du séminaire a été également marquée par les allocutions du chef du Conseil de la cybersécurité des Émirats Arabes Unis, Mohamed Hamad Al Kuwaiti, et du directeur général de SMART AFRICA, Lacina Kone.

- Advertisment -