dimanche 25 février 2024

La Californie confrontée à deux tempêtes hivernales

-

De fortes pluies se sont abattues jeudi sur la Californie, submergeant certaines routes et déclenchant des alertes inondations, à cause d’une tempête qui va être suivie de près par une deuxième dépression hivernale.

Les trombes d’eau actuelles sont déversées par une «rivière atmosphérique», un gigantesque couloir de pluie qui transporte la vapeur d’eau emmagasinée dans les tropiques autour d’Hawaï.

Dès mercredi, d’importantes précipitations sont tombées sur le nord de la Californie. San Francisco a ainsi enregistré jusqu’à 2,5 centimètres de pluie par heure, selon les services météorologiques américains (NWS).

Le sud du «Golden State» et Los Angeles ont eux été touchés jeudi matin. Certaines routes de la ville ont été largement inondées, et une section de la Pacific Coast Highway, l’autoroute prisée de nombreux touristes pour sa vue imprenable sur la côte, a été fermée.

Certains égouts ont débordé et les télévisions locales ont montré des voitures submergées par les eaux à une intersection.

Les montagnes à l’est de Los Angeles doivent elles s’attendre à recevoir jusqu’à 45 centimètres de neige jeudi.

Mais les autorités s’inquiètent surtout d’une deuxième dépression hivernale en vue, qui risque de provoquer des glissements de terrain et d’importantes inondations.

«La plus grosse tempête de la saison» pourrait débuter dimanche, a averti le NWS.

«Le timing exact, l’intensité et les quantités (de pluie) sont encore incertains, mais il est très probable qu’il s’agisse d’une tempête sérieuse qui durera deux ou trois jours», ont souligné ses météorologues.

La côte ouest des États-Unis a enduré un hiver anormalement pluvieux l’an dernier, à cause d’une série de tempêtes très rapprochées qui ont provoqué des précipitations avoisinant des records.

Ces catastrophes ont fait plus d’une vingtaine de morts et ont provoqué de nombreux dégâts et coupures d’électricité.

Ces précipitations ont toutefois permis à la Californie de refaire ses réserves en eaux après plusieurs années d’une intense sécheresse.

Historiquement, la Californie est habituée à alterner entre coups de chaud et pluies intenses, et il est toujours compliqué de lié un événement météorologique particulier au changement climatique.

Néanmoins, les scientifiques avertissent depuis des années que le réchauffement de la planète dérègle le climat et renforce la fréquence des événements extrêmes, qu’il s’agisse de tempêtes ou de canicules.

- Advertisment -