vendredi 23 février 2024

Sahara marocain : La position du Panama est claire et s’inscrit dans la dynamique internationale enclenchée par le plan d’autonomie

-

La position du Panama au sujet de la question du Sahara marocain est claire et s’inscrit dans la dynamique internationale enclenchée par l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume.

En effet, ce pays d’Amérique centrale met ainsi à jour sa position nationale à l’égard du conflit artificiel autour du Sahara marocain, ce qui marque une évolution de substance.Désormais, cette position s’inscrit dans la dynamique internationale suscitée par l’initiative d’autonomie pour les provinces du Sud que ce pays, comme tant d’autres, qualifie de seule et « unique solution » à ce différend monté de toutes pièces.

C’est ainsi que la Déclaration conjointe, signée à l’issue de la rencontre tenue en visio-conférence entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita et son homologue panaméenne, Mme Janaina Tewaney Mencomo, dénote de la conviction du Panama que la solution à ce conflit ne peut être que réaliste, telle qu’affirmée et confirmée par les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

Mû par cette conviction, le Panama souligne qu’en plus d’opter pour une solution réaliste, telle qu’affirmée et confirmée par les résolutions du Conseil de Sécurité, il plaide pour une solution de compromis, lorsqu’il parle de « réunir tous les intéressés en vue d’un effort commun pour une solution définitive ».

Ainsi, il s’aligne avec une majorité écrasante de la communauté internationale, qui souligne la centralité de l’ONU et de son Conseil de sécurité en particulier, dans la recherche d’une solution politique définitive.

Par cette Déclaration, la République du Panama rejoint la majorité des pays de la communauté internationale (plus d’une centaine), qui ont désigné l’initiative d’autonomie comme unique solution au différend régional autour du Sahara marocain, appuyant les efforts sérieux et crédibles du Maroc et s’écartant ainsi des solutions extrêmes et irréalistes qui font durer le différend et retarder l’intégration régionale en Afrique du Nord.

Outre cette position, qui ne souffre d’aucune ambiguïté, le Panama s’engage, par écrit, à agir conformément à cette Déclaration conjointe et se situe dorénavant dans une optique qui va aider les parties concernées à trouver une solution durable et définitive.

En somme, le Panama défend aujourd’hui et sans équivoque une solution réaliste de compromis, balisant la voie aux parties et à l’ONU pour mettre en œuvre cette solution qui offre la paix, la stabilité et la prospérité à la région du Maghreb et du Sahel.

Le Panama, qui fait preuve par cette déclaration, de sagesse et de lucidité, ouvre, avec détermination, la voie à une coopération riche avec le Maroc qui, grâce à la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, est devenu un pivot régional, un pont entre les continents africain et américain et une puissance crédible pour ses partenaires.

La Déclaration conjointe signée vient aussi confirmer la volonté commune de consolider les relations bilatérales et de renforcer la coopération, et identifie les secteurs porteurs dans ce sens.

A la faveur de cette position exprimée dans Cette Déclaration, les énergies et potentialités de la coopération bilatérale se trouvent ainsi libérées entre deux pays, dont les positions géographiques sont aussi uniques que stratégiques, sur le détroit de Gibraltar d’un côté et le canal de Panama de l’autre.

- Advertisment -