dimanche 25 février 2024

La NASA perd le contact avec son hélicoptère sur Mars

-

La NASA a perdu le contact avec son petit hélicoptère nommé Ingenuity sur Mars, alors que celui-ci était en train d’effectuer son 72e vol, a annoncé l’agence spatiale, en disant chercher une façon de rétablir la communication.

L’hélicoptère, qui ressemble à un gros drone, était devenu en 2021 le premier engin motorisé à effectuer un vol sur une autre planète. Il était arrivé sur Mars avec le rover Perseverance, qui sert de relais pour transmettre les données entre l’hélicoptère et la Terre.

Ingenuity a bien atteint une altitude de 12 mètres durant son vol réalisé jeudi, a expliqué la NASA dans un message publié vendredi soir.

Mais «durant sa descente, les communications entre l’hélicoptère et le rover se sont terminées plus tôt, avant l’atterrissage», a écrit la NASA.

Les équipes responsables de l’hélicoptère «analysent les données disponibles et réfléchissent aux prochaines étapes pour rétablir la communication avec l’hélicoptère», a ajouté l’agence spatiale américaine.

Le vol avait été planifié pour «vérifier les systèmes de l’hélicoptère, après un atterrissage plus tôt que prévu durant le vol précédent», a-t-elle précisé.

Sur X (ex-Twitter), le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA, responsable de l’engin, a également fait savoir que le rover Perseverance ne pouvait actuellement pas voir Ingenuity, mais que ses équipes «pourraient considérer rouler plus près pour une inspection visuelle».

La NASA a déjà momentanément perdu le contact avec l’hélicoptère par le passé, notamment pour une longue période d’environ deux mois l’année dernière, mais cette interruption-là était alors prévue.

Ingenuity, qui ne pèse que 1,8 kg, n’était à l’origine censé décoller que cinq fois, mais la mission a dépassé toutes les attentes.

Au total, l’hélicoptère a parcouru quelque 17 kilomètres, et volé jusqu’à une altitude de 24 mètres.

Sa longévité est remarquable, notamment sachant qu’il doit survivre aux nuits glaciales martiennes, en se réchauffant grâce à des panneaux solaires chargeant ses batteries la journée.

Il est ainsi devenu le compagnon de route du rover Perseverance, dont la mission est de chercher des traces de vie ancienne sur Mars.

- Advertisment -