jeudi 22 février 2024

Guterres:«Le droit du peuple palestinien à construire son propre État doit être reconnu par tous»

-

Le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a affirmé samedi, lors du sommet du Mouvement des non-alignés en Ouganda, que «le droit du peuple palestinien à construire son propre État doit être reconnu par tous» et que tout «déni» était «inacceptable».

«Le refus d’accepter la solution à deux États pour les Israéliens et les Palestiniens, ainsi que le déni du droit à un État pour le peuple palestinien, sont inacceptables», a déclaré M. Guterres, avant de poursuivre: «Cela prolongerait indéfiniment un conflit qui est devenu une menace majeure pour la paix et la sécurité mondiales; qui exacerbe la polarisation et enhardit les extrémistes du monde entier».

«Le droit du peuple palestinien à construire son propre État doit être reconnu par tous», a souligné le secrétaire général de l’ONU.

La guerre a été déclenchée par une attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre dans le sud d’Israël qui a entraîné la mort de 1140 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l’AFP à partir de chiffres officiels israéliens.

Quelque 250 personnes ont alors été prises en otages, et 132 sont toujours à Gaza, dont au moins 25 auraient été tuées, selon de récentes estimations des autorités israéliennes. 

Une centaine ont été libérées lors d’une trêve fin novembre.

Dans la bande de Gaza, plus de 24 000 personnes ont été tuées par les bombardements et opérations militaires israéliennes, en grande majorité des femmes, enfants et adolescents, selon le ministère de la Santé du mouvement Hamas, au pouvoir à Gaza.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) déplore des «conditions de vie inhumaines» dans le petit territoire côtier, dont les 2,4 millions d’habitants manquent de tout y compris de télécoms.

Lundi, Antonio Guterres a appelé à un «cessez-le-feu humanitaire immédiat» à Gaza.

Les États-Unis, principal allié d’Israël et soutien clef dans sa guerre contre le Hamas, ont récemment réitéré leur appui à la création d’un État palestinien, provoquant des dissensions avec le gouvernement du premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le Mouvement des non-alignés a été fondé en 1961 pour donner une plus grande voix aux pays coincés dans la lutte de pouvoir entre les États-Unis et l’Union soviétique.

- Advertisment -