jeudi 29 février 2024

CAN-2023: Maroc/RD Congo, s’imposer pour assurer le ticket des huitièmes

-

La sélection marocaine de football, qui affrontera ce dimanche (15h00 GMT+1) au stade Laurent Pokou de San Pedro son homologue de la RD Congo, pour le compte de la 2è journée (groupe F) de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), aura affaire à deux adversaires de taille : un soleil de plomb et un adversaire acculé à la victoire.

Après sa belle prestation d’entrée face à la Tanzanie, sanctionnée par une victoire convaincante 3 à 0, les hommes de Walid Regragui seront appelés à assurer leur qualification pour les huitièmes de finale en défiant une équipe RD congolaise, qui sera dos au mur après avoir fait match nul face à la Zambie (1-1).

Après avoir réalisé l’essentiel en réussissant leur première sortie, les coéquipiers d’Achraf Hakimi doivent désormais appuyer sur le champignon, afin de plier les débats en leur faveur.

Néanmoins, la programmation de ce match à 14h00 (heure locale) pose sérieusement problème pour les joueurs marocains, mais également pour l’ensemble des sélections participantes.

« Je ne sais pas comment on va faire pour jouer ce match à 14h00 ! Mais nous devons nous adapter et faire face à toutes les contraintes », avait déclaré le sélectionneur national, Walid Regragui.

Une attitude partagée également par le milieu de terrain du Sénégal, Sadio Mané, qui a fait part de son mécontentement de voir des matches de la CAN programmés en un horaire pareil.

« Je pense que c’est triste de voir que nous devons jouer à 14h à notre époque. C’est mauvais pour le football », avait-il lancé.

Si la RD Congo nourrit des regrets après avoir concédé le match nul face à la Zambie, lors de la 1ère journée, alors qu’elle maitrisait la partie de la tête et des épaules, une défaite contre les Lions de l’Atlas sera doublement amère.

En effet, les Léopards garderont toujours en mémoire leur élimination en barrage du Mondial Qatar-2022 face au Maroc (match nul à Kinshasa 1-1, victoire du Maroc à Casablanca 4-1). Ils disputeront donc cette rencontre avec l’objectif de prendre leur revanche et rectifier le tir avant qu’il ne soit trop tard.

« Je regrette que mes attaquants n’aient pas pu mettre le ballon au fond plus d’une fois avec toutes les occasions qu’on a eues. On a été vaillants, entreprenants, on a proposé un beau football mais malheureusement on peut regretter toutes nos opportunités manquées », a lâché le sélectionneur des Léopards, Sébastien Desabre, en conférence de presse d’après-match.

« On va bien récupérer. Bien sûr on sera encore vaillants. Ce n’était pas une finale. Il reste encore deux finales et l’ambition est de gagner les deux prochains matchs. J’espère surtout que mes attaquants seront plus efficaces », a-t-il ajouté.

Côté Lions de l’Atlas, l’objectif sera de continuer sur la même lancée afin de renforcer le capital confiance et disputer le dernier match face à la Zambie avec tranquillité et sans pression.

L’équipe marocaine de football a affronté son homologue de la République démocratique du Congo (RDC) à 16 reprises, au cours desquelles le Maroc a remporté 5 matches, la RDC en a gagné 3 et 8 rencontres se sont soldées par un score nul. Si les Lions de l’Atlas ont toujours éprouvé d’énormes difficultés à battre les Léopards en phase finale de la CAN (1 victoire, 3 nuls et 1 défaite), la seule fois où les Marocains l’avaient emporté était en 1976 en Ethiopie, l’année qui a été marquée par l’unique et dernier sacre de l’équipe du Maroc en CAN. Les Lions de l’Atlas avaient pris le meilleur sur les Congolais 1 but à 0, grâce à une réalisation d’Abdelaali Zahraoui.

Au terme de la première journée du groupe F, le Maroc est en tête avec 3 points, devant la RD Congo et la Zambie (1 pt chacun), alors que la Tanzanie occupe la dernière place sans la moindre unité.

- Advertisment -