jeudi 22 février 2024

Espagne : Démantèlement d’un réseau de passeurs algériens

-

La police espagnole a annoncé, vendredi, le démantèlement d’un réseau criminel de passeurs algériens s’activant dans l’immigration clandestine, et l’arrestation de neuf personnes.

Les individus arrêtés, tous de nationalité algérienne, sont accusés d’avoir dirigé trois petites embarcations interceptées à la mi-décembre 2023 au large d’Almeria, transportant un total de 48 personnes, dont plusieurs mineurs et des bébés, qui auraient été menacés avec des machettes pour qu’elles se jettent à l’eau en présence de la police, précise la même source dans un communiqué.

Ces arrestations ont permis de démanteler une organisation criminelle qui se donnait à l’introduction illégalement de personnes en Espagne depuis l’Algérie, explique la police.

Pour mener leurs activités, les membres de ce réseau criminel ont utilisé des embarcations dépourvues de mesures de sécurité et équipées de moteurs « de très faible puissance », ce qui mettait « en grave danger la vie des personnes à bord », détaille le communiqué.

Le trafic de migrants vers l’Espagne en provenance de l’Algérie est devenu une véritable « industrie » qui génère des millions d’euros, selon des médias locaux.

Plusieurs responsables et partis politiques, notamment dans les communautés autonomes des Iles Baléares, de Murcie et d’Almeria, expriment leur inquiétude face à la hausse notable de migrants irréguliers en provenance de l’Algérie.

Récemment, le procureur supérieur des îles Baléares, Julio Cano, a souligné que sa priorité était de lutter contre les réseaux de criminalité organisée et de trafic d’êtres humains en provenance de l’Algérie, qui constituent le premier problème de l’archipel.

Sur la base du décompte des autorités locales espagnoles, 73% des migrants irréguliers arrivés sur les côtes espagnoles sont des Algériens.

- Advertisment -