jeudi 22 février 2024

Cet ancien fondateur de SpaceX propose un accès low cost au Système solaire

-

La compagnie américaine Impulse Space, lancée par Tom Mueller, ancien employé fondateur de SpaceX avec Elon Musk, développe un étage supérieur de fusée pour rendre plus facile l’accès en orbite géostationnaire et au-delà.

Tom Mueller fait partie de la première dizaine d’employés qui ont aidé  à fonder . C’est notamment lui qui a fait le design du moteur Merlin qui propulse les  Falcon (grâce à des transferts de technologies de la Nasa). Aujourd’hui, Mueller a quitté SpaceX et fondé depuis peu sa propre société Impulse Space.

    Helios, l’étage de fusée supplémentaire pour simplifier l’accès aux orbites lointaines

Impulse Space, qui a déjà fait voler une fois un véhicule de déploiement de microsatellites en orbite, est en train de développer un « kick stage », soit un étage de fusée qui viendrait s’ajouter aux lanceurs déjà existants ou en cours de développement. Helios serait compatible avec les fusées Falcon, Vulcan, Terran R, , et même le Starship.

Le but de cet étage est d’accélérer l’accès aux orbites hautes, notamment l’orbite géostationnaire. Avec Helios, cette orbite très demandée serait accessible en moins de 24 heures, contre quelques semaines avec . C’est un gain de temps (et donc d’) considérable. Un premier vol test vers l’orbite géostationnaire est prévu dès 2026.

   Possibilités pour la Lune et Mars

Grâce à son nouveau moteur Deneb à base de méthane et d’ , Helios est censé pouvoir desservir le Système solaire interne. C’est d’ailleurs Tom Mueller, lui-même, qui a fait le design du moteur.

Ainsi, en se greffant à une Falcon 9 en version réutilisable, Helios pourra injecter en orbite translunaire une sonde de près de six tonnes maximum (4,5 tonnes max pour une orbite d’échappement de la Terre vers Mars).

- Advertisment -