jeudi 29 février 2024

Revue de presse de ce vendredi 19 janvier 2024

-

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 19 janvier 2024:

Le Matin

Alors que le dialogue est rompu, la Fédération nationale de la formation professionnelle, affiliée à l’UMT, a entamé mercredi 17 janvier un bras de fer avec le ministère de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences. Cette nouvelle épreuve de force a démarré par le port du brassard et des sit-in devant les établissements de formation professionnelle. La Fédération a également annoncé une grève nationale pour jeudi 18 janvier. Les revendications du secteur portent notamment sur la revalorisation des salaires à hauteur de 2.000 DH ainsi que sur l’amélioration des conditions de travail.

L’Économiste

La présentation du rapport de la mission d’information parlementaire consacrée aux conditions de vie dans les résidences universitaires, fera date. Selon les conclusions dégagées, les résidences universitaires au Maroc souffrent de dysfonctionnements qui impactent la qualité de la vie estudiantine au niveau du logement, la restauration et les autres services sociaux et culturels. Les députés ont conclu à une insuffisance dans les infrastructures de base. Certaines résidences manquent d’équipements de base. Cela affecte la vie académique et sociale des étudiants. De même, la plupart des cités souffrent de surpeuplement en raison de l’augmentation du nombre d’étudiants qui y résident. Et cela, avec des espaces étroits qui entraînent un manque d’intimité. Cela peut affecter le confort et la concentration des étudiants et leurs conditions de vie. C’est une réalité qui appelle à plus de créativité et de financement pour construire de nouvelles formules d’hébergement dans les cités universitaires publiques.

L’Opinion

Les derniers jours de 2023 ont été marqués par la démolition du petit village balnéaire de Tifnit. Une initiative justifiée comme la cessation de l’occupation non-autorisée du domaine public maritime. Certaines sources évoquent actuellement une extension de l’opération à d’autres communes situées sur la côte atlantique, depuis Essaouira jusqu’à Sidi Ifni. Si cela se confirme, cette opération mettra tout bonnement fin à la vie de dizaines de petits villages balnéaires traditionnels. Alors que les autorités concernées déclarent appliquer la loi, les amoureux des villages balnéaires atlantiques demandent qu’une réflexion soit entamée pour peser le pour et le contre de cette approche, car mieux vaut mille réflexions qu’un aveugle et irréversible passage de bulldozers.

Al Bayane

Le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, a donné Ses Hautes Instructions pour consacrer des bourses supplémentaires au profit des étudiants palestiniens et ce, dans le cadre des bourses accordées par l’Agence marocaine de coopération internationale. Ces bourses, dont le nombre avoisine les 100, bénéficieront aux étudiants palestiniens originaires de la Bande de Gaza et inscrits dans les universités et instituts supérieurs des différentes régions du Royaume. Cette Haute Initiative Royale s’inscrit dans le cadre de la généreuse et constante bienveillance dont SM le Roi ne cesse d’entourer la cause palestinienne, juste et immuable, ainsi que de la solidarité agissante avec le peuple palestinien frère en ces circonstances difficiles, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Libération

Le profil de l’activité économique « s’apparente à celui de l’économie mondiale dans son ensemble», selon le Centre marocain de conjoncture(CMC). Quand bien même la croissance ne fléchit véritablement pas, force est de constater qu’elle «baisse de rythme», note l’Observatoire privé de l’économie marocaine dans sa dernière publication trimestrielle, soulignant un contexte conjoncturel plutôt hésitant. De son point de vue, la reprise est difficile. « Le marché de l’emploi manque de dynamisme et la confiance des ménages est en net repli comparativement à l’exercice précédent, même si l’inflation commence à reculer depuis quelques mois», fait-il remarquer. Cela n’augure rien de bon d’autant plus que les différentes branches d’activité affichent pour leur part des tendances conjoncturelles assez contrastées, poursuit le CMC.

- Advertisment -