jeudi 22 février 2024

Le Maroc Président du CDH des NU: C’est aujourd’hui que les choses sérieuses vont commencer

-

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, M. Nasser Bourita a reçu,  ce mercredi 10 janvier 2024 à Rabat, la Vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères de la République de Bulgarie, Mme Mariya Gabriel.

Lors d’un point de presse, organisé par M. Nasser Bourita et Mme Mariya Gabriel, lareleve.ma a profité de l’occasion pour poser une question au ministre des Affaires étrangères sur l’événement phare qui a eu lieu à Genève ce mercredi, à savoir l’élection  historique du Maroc à la Présidence du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies pour l’année 2024.

M. le ministre a souligné, dans sa réponse à la question posée par lereleve.ma, que : »C’est aujourd’hui que les choses sérieuses vont commencer. Le Maroc a présenté sa candidature sur la base de son sérieux, sa crédibilité et conformément aux directives de Sa Majesté le Roi, soucieux de faire en sorte que le Maroc soit toujours constructif. Un acteur qui apporte des réponses, pas celui qui crée des problèmes. »

Et M. Bourita d’ajouter que, « Le Maroc poursuivra sa politique équilibrée au sein du Conseil des droits de l’homme, pour renforcer le consensus international sur certaines questions liées aux droits de l’homme, ».

Il y a  une fracture, dit-il, dans le consensus international sur certaines questions liées aux droits de l’homme, en raison de l’utilisation du dossier des droits de l’homme pour faire pression sur certains pays. Le Maroc fera tout son possible, avec la sagesse de sa diplomatie, la confiance et la crédibilité dont il jouit sous la conduite clairvoyante de Sa Majesté le Roi, afin qu’il ait un rôle positif au cours de sa présidence et léguer un bilan positif durant cette échéance. »

Le Maroc, affirme M. Bourita, « œuvrera pour que sa présidence du Conseil aura une valeur ajoutée, découlant du rôle et de la valeur du Maroc, qui a apporté des réponses et solutions positives dans le domaine des droits de l’Homme, à travers des expériences réussies qui ont été évoquées, que ce soit dans la Constitution ou dans l’Instance Equité et Réconciliation, la réforme du Code de la Famille, les droits économiques et sociaux, et la promotion du développement dans tous le territoire national à travers l’équité territoriale..etc. Toute cette expérience sera partagée par le Maroc au cours de sa présidence, pour que ce mandat soit réussi et pour le Maroc, mais pour l’Afrique aussi, et pour tous ceux qui font confiance à la candidature marocaine. »

- Advertisment -