jeudi 22 février 2024

La police fait usage d’armes à feu contre les ultras à Sidi Bernoussi, une enquête est ouverte

-

La brigade de la police judiciaire du district de Sidi Bernoussi à Casablanca a diligenté, lundi, une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, au sujet d’un groupe d’individus affiliés à des ultras de supporters qui ont refusé d’obtempérer et exposé la sécurité des citoyens et des fonctionnaires de police à une menace sérieuse à l’aide d’armes blanches et de fumigènes.

Une source sécuritaire indique qu’une patrouille de police est intervenue pour prévenir un accrochage violent entre deux groupes rivaux d’ultras à Bernoussi, précisant qu’un des groupes a refusé d’obtempérer alors qu’un de ses membres a tenté d’agresser les fonctionnaires de police au moyen de fumigènes.

Cet individu a été maîtrisé mais ses compagnons ont essayé de violenter les éléments de la police dans une tentative de résister à l’opération d’interpellation, ce qui a contraint un officier de police d’utiliser son arme de service et de tirer plusieurs coups de feu ayant permis de rétablir l’ordre sur les lieux, ajoute-t-on de même source.

L’usage contraint de l’arme de service a également permis de neutraliser le danger posé par les suspects et d’appréhender neuf d’entre eux, a noté la source, ajoutant que deux mis en cause et un brigadier de police membre de la patrouille ont été blessés au niveau de leurs parties supérieures.

Les deux suspects et le fonctionnaire de police ont été transférés à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires, alors que les autres mis en cause sont soumis à l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et d’appréhender toute autre personne impliquée, conclut la source.

- Advertisment -