jeudi 29 février 2024

Pour une mission de recherche,SpaceX lance un drone spatial militaire américain

-

Après des semaines de retards, une fusée  de SpaceX a décollé jeudi soir pour transporter le drone spatial militaire américain X-37B vers une mission de recherche, a annoncé l’entreprise américaine fondée par Elon Musk.

Aucune information n’était disponible sur la destination du drone spatial, une navette sans pilote, pour sa septième mission.

Le Pentagone n’a diffusé que peu d’informations à propos du drone spatial et de sa nouvelle mission, initialement prévue pour démarrer le 7 décembre.

SpaceX cite simplement le nom de code donné par le Pentagone à la mission — USSF-52 — dans son communiqué sur le lancement.

«Falcon Heavy a lancé la mission USSF-52 en orbite depuis le pas de tir 39A», selon SpaceX.

Le Pentagone avait annoncé auparavant que la septième mission de X-37B comporterait «de multiples expériences de pointe».

«Ces tests comprennent l’exploitation de l’avion spatial réutilisable sur de nouveaux régimes orbitaux, l’expérimentation de technologies d’avenir sur la connaissance du domaine spatial et l’étude des effets des radiations sur des matériaux fournis par la Nasa», selon un communiqué publié le mois dernier par le bureau des capacités rapides du département américain des Forces aériennes.

Le communiqué précisé que c’était la première fois que le X-37B est lancé par une fusée Falcon Heavy, l’une des plus puissantes en activité et capable de transporter des charges allant jusqu’à 26.700 kg loin dans l’espace.

Entouré du plus grand secret, le X-37B a effectué son premier vol en 2010 et il a passé au total plus de dix ans dans l’espace au cours de ses six premières missions, avait indiqué à l’issue de sa sixième mission en novembre 2022 son constructeur, l’avionneur américain Boeing.

Le X-37B a été conçu pour l’armée de l’air américaine par United Launch Alliance, co-entreprise de Boeing et Lockheed Martin.

Il mesure neuf mètres de long, a une envergure d’ailes de 4,5 mètres et est alimenté en énergie par des panneaux solaires.

Son lancement par la fusée Falcon Heavy intervient deux semaines après la mise en orbite le 14 décembre par la Chine de son propre drone spatial, nommé Shenlong, pour ce que l’agence étatique Chine nouvelle a appelé «un certain temps» durant lequel seront menées des expériences scientifiques «destinées à fournir un soutien technique à l’usage pacifique de l’espace».

- Advertisment -