jeudi 29 février 2024

Hydrogène vert: le Maroc dans le top 6 des pays à fort potentiel dans la région MENA

-

Dans son rapport intitulé «Feuille de route pour l’hydrogène à faible teneur en carbone au Moyen-Orient et en Afrique du Nord», le Forum économique mondial a évalué l’état de préparation de la région MENA concernant l’hydrogène, en identifiant six pays «à fort potentiel» pour le développement d’énergies à faible émission de carbone. Outre le Maroc, le rapport cite l’Égypte, le Qatar, Oman, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis (EAU).

L’état de préparation a été évalué en tenant compte des opportunités, des ambitions et de la stratégie de chaque pays en matière d’hydrogène, en se référant au cadre de référence de l’«Initiative d’accélération de l’hydrogène propre» du Forum économique mondial.

Reconnaissant la position émergente de la région MENA sur le marché mondial de l’hydrogène, le rapport note que les exportations d’hydrogène et de dérivés de la région pourraient représenter 21% des exportations mondiales d’ici 2050. La région, avec seulement 4% du PIB mondial et 6% de la population mondiale, représente 13% des investissements mondiaux dans l’hydrogène et 8 % de la capacité mondiale de production d’hydrogène projetée d’ici 2030.

Premier pays cité dans le rapport, le Maroc a pu réaliser des avancées remarquables en matière d’énergies renouvelables (avec une capacité de 4,6 GW déjà installée). «La stratégie de l’hydrogène à faible émission de carbone, qui consiste à produire jusqu’à 30 Térawatts-heure (TWh) d’hydrogène vert d’ici 2030, comprend des scénarios d’exportation par pipeline vers l’Europe, le transport maritime, la décarbonation du secteur des engrais du Maroc et d’autres nouvelles applications», souligne le rapport.

Et d’ajouter: «Le pays, considéré comme une porte d’entrée reliant l’Afrique subsaharienne et l’Europe grâce à des interconnexions de transport d’électricité et à des transports par pipelines d’hydrogène le long de la côte atlantique, met l’accent sur l’hydrogène à faible teneur en carbone, non seulement pour les exportations, mais également pour stimuler son économie locale, en accordant une attention particulière à l’hydrogène à faible teneur en carbone».

Le rapport cite notamment Masen et OCP parmi les principaux acteurs reconnus dans le domaine de l’hydrogène, tout en rappelant l’annonce imminente des ingrédients de l’«Offre Maroc» qui va, sans doute, créer un climat encore plus attractif pour les investisseurs nationaux et internationaux.

- Advertisment -