dimanche 25 février 2024

Le terrifiant secret que cache cette momie égyptienne !

-

En 1908, des archéologues retrouvent le corps momifié d’une jeune femme égyptienne, visiblement morte en couche. Mais une analyse récente a permis d’identifier les causes exactes de sa mort. Un accouchement qui aurait très, très mal tourné.

L’accouchement est un moment magique qui peut toutefois vite tourner au drame. Malgré les progrès de la médecine et de l’obstétrique, les histoires tragiques se soldant par la mort de l’enfant voire de la mère existent toujours. Elles étaient d’autant plus fréquentes et violentes durant l’Antiquité. En étudiant une momie, des chercheurs en ont eu un témoignage glaçant.

   L’histoire d’un accouchement tragique révélé grâce à l’imagerie médicale

Découverte en 1908 dans l’oasis de Kharga en Égypte, cette jeune femme momifiée âgée de 14 à 17 ans avait été retrouvée avec un fœtus et un placenta entre les jambes, suggérant qu’elle était certainement morte en couche durant la période de la dernière dynastie égyptienne. Mais une étude récente a révélé un bien plus terrible secret. Grâce à l’imagerie médicale, les chercheurs ont pu en effet dévoiler les circonstances exactes de sa mort.

Tout d’abord, les images ont révélé la présence d’un fœtus entier dans le ventre de la jeune égyptienne. Le bébé retrouvé entre ses jambes n’aurait donc en réalité été que le premier des jumeaux. Mais c’est en analysant celui-ci que les chercheurs ont pu reconstituer cette histoire macabre. Son petit corps a en effet été décapité. La tête, les scientifiques l’ont retrouvée en analysant en détail le corps de la mère. Coincée au niveau du bassin.

   La tête du premier bébé retrouvé coincé dans le bassin de la mère

Il est vraisemblable que ce premier bébé se soit donc présenté par le siège, une position qui complique son passage à travers le canal de naissance. Comme l’expliquent les chercheurs dans leur article publié dans la revue International Journal of Osteoarchaeology, dans de rares cas cette situation peut entraîner la décapitation du bébé. Et c’est bien ce qui semble s’être passé. La jeune mère était-elle seule ou assistée ? Quoi qu’il en soit, la tête de son premier bébé est visiblement restée bloquée dans le bassin, empêchant la naissance du second enfant et la mort de la jeune femme.

Cette terrible histoire montre que donner naissance n’est jamais un acte anodin et que les complications peuvent être multiples et dramatiques, d’autant plus durant les temps reculés de l’Antiquité.

- Advertisment -