vendredi 1 mars 2024

Accès des pays du Sahel à l’Atlantique : une Initiative Royale visant à «accélérer la connectivité régionale»

-

L’Initiative internationale de SM le Roi Mohammed VI visant à favoriser l’accès des pays du Sahel à l’Océan Atlantique, offre «d’importantes opportunités pour la transformation économique de toute la région, en accélérant la connectivité régionale», écrit lundi le site de la Fédération des journalistes du Pérou (FPP, selon son acronyme en espagnol).

Dans un commentaire consacré à la Réunion ministérielle de coordination sur l’Initiative de SM le Roi, tenue samedi dernier à Marrakech, le site péruvien souligne que cette Initiative «s’inscrit dans le cadre des actions solidaires de Sa Majesté le Roi Mohammed VI envers les pays africains en général, et de la région du Sahel en particulier, offrant d’importantes opportunités pour la transformation économique de toute la région, et ce en accélérant la connectivité régionale, les flux commerciaux et la prospérité partagée dans la région du Sahel».

La même source ajoute que cette Initiative « prometteuse fait partie des grands projets structurants du Maroc sur le continent africain », rappelant la teneur du communiqué final adopté à l’issue de cette Réunion par les ministres des Affaires étrangères du Maroc, du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Tchad.

« FPP » rappelle que «l’objectif de cette réunion était de soutenir l’Initiative internationale lancée par SM le Roi Mohammed VI pour faciliter l’accès des États du Sahel à l’Océan Atlantique, offrant ainsi de grandes opportunités pour la transformation économique de toute la région».

Dans le communiqué final, écrit la même source, les pays de la région du Sahel ont apporté leur adhésion totale à cette Initiative à portée régionale et internationale, qui avait été annoncée pour la première fois lors du Discours Royal à l’occasion du 48e anniversaire de la Marche Verte.

« Le Souverain, ajoute le site péruvien, avait alors indiqué que le Maroc était prêt à mettre toutes ses infrastructures portuaires et ferroviaires, entre autres, au service des pays africains du Sahel, qui n’ont pas de littoral, dans le but de faciliter leur accès aux infrastructures portuaires du Royaume, telles que le grand port atlantique de Dakhla, en vue de faciliter leur accès au commerce international et, par conséquent, de réaliser leur plein essor économique et social ».

Ainsi, dans le souci de concrétiser cette Initiative, les ministres présents à la réunion de Marrakech ont convenu de mettre en place « une Task Force nationale » dans chaque pays, « afin de préparer et de proposer les modèles de mise en œuvre de l’accord en question, dans le but d’atteindre le plein développement de leurs sociétés respectives », conclut le site d’information péruvien.

- Advertisment -