jeudi 29 février 2024

SM le Roi a constamment plaidé en faveur de l’approche de développement pour traiter les questions du Sahel

-

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a constamment appelé à faire prévaloir l’approche de développement pour traiter les questions du Sahel, a affirmé, samedi à Marrakech, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

S’exprimant lors d’une conférence de presse conjointe à l’issue de la Réunion ministérielle de coordination sur l’Initiative de SM le Roi pour favoriser l’accès des pays du Sahel à l’Océan l’Atlantique, M. Bourita a relevé que l’approche du développement a toujours été au centre des initiatives et actions de Sa Majesté le Roi en faveur des pays de la région, à savoir le Mali, le Tchad, le Burkina Faso et le Niger, aussi bien sur le plan bilatéral qu’en tant que groupement.

Le Souverain n’a eu de cesse d’accorder un intérêt tout particulier à la région, a-t-il insisté, notant que Sa Majesté le Roi a pris, depuis Son accession au Trône de Ses Glorieux ancêtres, d’importantes décisions en faveur de ces Etats, dont celles d’exonérer leurs produits des droits de douane à l’entrée du marché marocain et à d’annuler leurs dettes.

Par ailleurs, le ministre a estimé que l’approche militaire et sécuritaire pour traiter les problèmes des pays du Sahel est certes importante mais demeure insuffisante, faisant observer que les approches de développement sont à même d’offrir des solutions aux problèmes réels de ces Etats.

M. Bourita a également indiqué que la stabilité des pays de la région doit émaner de leur propre volonté et non pas imposée de l’extérieur, relevant que le Sahel dispose de potentialités et de ressources humaines lui permettant d’élaborer une vision de son avenir.

Organisée à l’initiative de M. Bourita, cette Réunion de coordination a été marquée par la participation du ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabés de l’extérieur, Karamoko Jean Marie Traoré, du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’extérieur, Bakary Yaou Sangaré, ainsi que du Directeur général Afrique et Intégration africaine au ministère des Affaires étrangères, des Tchadiens de l’étranger et de la coopération internationale, Abakar Kourma.

Elle a été couronnée par l’adoption d’un communiqué final, dans lequel les ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Tchad ont exprimé l’adhésion de leurs pays à l’Initiative internationale de SM le Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des Etats du Sahel à l’Océan Atlantique, qui offre de grandes opportunités pour la transformation économique de l’ensemble de la région.

- Advertisment -