dimanche 25 février 2024

États-Unis:Pourquoi bannir les «robots tueurs»?

-

Un projet de loi proposé au Massachusetts en septembre dernier visant à bannir la manufacture et la vente de robots armés continue de se démarquer en raison du manque de législations sur le sujet aux États-Unis et dans le monde. 

Plus tôt cette semaine, Lindsay Sabadosa, représentante de l’État du Massachusetts, s’est entretenue avec un journaliste du média américain TechCrunch à ce sujet, afin d’expliquer à quoi servirait une telle loi pour interdire ce que certains appellent les «robots tueurs».

Ainsi, la loi interdirait la vente au public de robots équipés d’armes, mais aussi l’utilisation de tels robots pour harceler ou attaquer qui que ce soit.

Le but de cette loi «est d’empêcher les gens normaux d’essayer d’utiliser des robots comme des armes, pas d’empêcher la très bonne utilisation des robots qui est déjà faite», a-t-elle précisé.

De ce fait, la loi viserait plutôt à assurer la légitimité des robots déjà produits par des compagnies comme Boston Dynamics, établie au Massachusetts, plutôt qu’à freiner le développement de la technologie.

Ces robots seraient déjà utilisés ou en cours d’intégration par les forces de l’ordre ainsi que les services d’urgence, comme les pompiers, dans leurs opérations.

«Des gens qui utilisent les [chiens robots de Boston Dynamics] pour chasser en attachant des fusils dessus ou d’autre chose comme ça — On ne veut pas voir ça», a expliqué la représentante d’État au média.

La loi n’a toujours pas été adoptée au Massachusetts, mais ce genre de législation deviendra de plus en plus courant dans le climat actuel, selon Mme Sabadosa.

L’utilisation d’armes intelligentes est un débat actif aux États-Unis et dans le monde entier alors que les Nations Unies demandaient à «protéger l’humanité» contre «les robots tueurs» et à bannir ce genre d’armes d’ici 2026, le 6 octobre dernier.

- Advertisment -