vendredi 21 juin 2024

La DGED honorée à Bucarest: La Roumanie reconnaît le rôle important du Maroc en matière de sécurité

-

La Roumanie a reconnu l’engagement fort du Maroc en faveur de la sécurité régionale et mondiale. En reconnaissance de son rôle dans le « renforcement de la sécurité régionale », le président de la Roumanie, Klaus Werner Iohannis, a décerné à M. Mohammed Yassin Mansouri, directeur général de la Direction générale de la recherche et de la documentation (DGED) du Maroc, la médaille « Etoile de Roumanie » au grade d’officier supérieur.

Dans cette ligne, la collaboration marocaine en matière de sécurité et de renseignement a été reconnue par Klaus Werner Iohannis, qui a émis un décret présidentiel nommant la Direction générale de la recherche et de la documentation, en la personne de son directeur général Mohammed Yassine Mansouri, pour recevoir les plus hautes distinctions nationales. La DGED est précisément l’organe chargé du service de renseignement extérieur du Maroc.

Cette reconnaissance intervient quelques mois après que les autorités marocaines ont contribué à la libération d’un otage roumain détenu au Burkina Faso.

Le président roumain a émis un décret présidentiel décernant à M. Mansouri la médaille nationale « Étoile de Roumanie » au grade d’officier supérieur, le 11 décembre 2023; le document explique que cette mesure témoigne de la « haute reconnaissance » de la contribution des services de renseignement extérieur du Maroc au « renforcement de la sécurité régionale ».

Le document officiel a également mis en exergue le travail effectué par la Direction générale de la recherche et de la documentation dans le « développement des relations entre le Maroc et la Roumanie », notant que la médaille décernée à Mansour est l’une des décorations les plus pertinentes du pays roumain, Elle intervient quatre mois après que le premier ministre et le ministre des affaires étrangères roumains ont salué le travail du Maroc pour la libération du citoyen roumain Iulian Ghergut, enlevé en avril 2015 par Al-Qaïda et considéré comme le plus ancien otage occidental en captivité dans la région du Sahel.

Le Premier Ministre roumain, Marcel Ciolacu, ainsi que sa Ministre des affaires Etrangères, Luminita Odobescu, avaient dernièrement salué la coopération sécuritaire fructueuse entre les Services de Renseignement extérieur des deux pays.

En août, le premier ministre roumain Marcel Ciolacu a montré sa reconnaissance aux autorités marocaines lors d’une conversation téléphonique avec le chef du gouvernement Aziz Akhannouch, après que les services de renseignement marocains ont aidé à libérer l’otage roumain détenu au Burkina Faso.

M. Ciolacu a déclaré sur les réseaux sociaux qu’il avait eu un dialogue cordial avec M. Akhannouch, exprimant les aspirations des deux parties à poursuivre le dialogue et à renforcer la coopération entre les deux pays, avant d’adresser un « remerciement spécial » aux services de renseignement marocains pour leur coopération dans la libération du citoyen roumain Iulian Ghergut. La ministre roumaine des Affaires étrangères, Luminita Odobescu, a également remercié le Maroc pour ses efforts visant à libérer le citoyen roumain enlevé par Al-Qaida.

Le gouvernement roumain a remercié « tout le travail accompli par le groupe de travail interinstitutionnel, ainsi que le soutien de tous nos partenaires, en particulier les autorités marocaines ».

L’Etat roumain a ainsi officiellement transmis ses remerciements au Maroc pour son « soutien important ».

- Advertisment -