vendredi 21 juin 2024

Égypte:al-Sissi semble assuré pour un troisième mandat

-

Les Égyptiens votent dimanche pour une présidentielle largement éclipsée par la guerre dans la bande de Gaza voisine et sans surprise, le sortant, Abdel Fattah al-Sissi, semblant assuré d’emporter un troisième mandat. 

Dans le pays de 106 millions d’habitants confronté à la plus grave crise économique de son histoire, le pouvoir d’achat est la priorité, deux tiers de la population vivant en dessous ou juste au-dessus du seuil de pauvreté.

Quelque 67 millions d’électeurs sont appelés à voter dimanche, lundi et mardi de 9h00 (7h00 GMT) à 21h00 (19h00 GMT) avant les résultats officiels le 18 décembre.

Des dizaines d’électeurs de tous âges, en majorité des femmes, se pressaient dimanche matin devant l’école Abdeen, dans le centre historique du Caire, au milieu d’un important dispositif de sécurité, a constaté un journaliste de l’AFP.

Des affiches proclamant «Sortez et participez» s’étalent devant le bureau de vote où un DJ diffuse des chants nationalistes.

Hormis le président sortant, trois candidats globalement inconnus du grand public sont en lice: Farid Zahran, à la tête du Parti égyptien démocratique et social (gauche), Abdel-Sanad Yamama, du Wafd, parti centenaire, mais désormais marginal, et Hazem Omar, du Parti populaire républicain.

«C’est important de participer, mais il faut être réaliste: on sait que Sissi va gagner parce que les gens ne connaissent pas les autres candidats», glisse à l’AFP une électrice quinquagénaire qui refuse de donner son nom.

Malgré les difficultés de l’Égypte, aucune opposition sérieuse ne semble pouvoir exister sous le règne de M. Sissi, cinquième président issu des rangs de l’armée depuis 1962, qui dirige le pays d’une main de fer.

- Advertisment -