mardi 27 février 2024

Le géant marocain OCP s’impose comme un leader mondial des phosphates

-

Le groupe marocain OCP cherche à consolider sa position de leader mondial des phosphates. Pour ce faire, le géant de la chimie a lancé un programme d’investissement de 130 milliards de DH pour la période 2023- 2027, rapporte Le Matin.

L’objectif de cette initiative est d’augmenter la capacité de production d’engrais tout en s’engageant à la neutralité carbone à l’horizon 2040. Pour atteindre cet objectif, l’OCP mettra à profit les ressources en énergies renouvelables du Royaume et les progrès réalisés dans ce domaine ces dernières années.

De son côté, le groupe marocain investit également dans la recherche et l’innovation pour diversifier ses produits et services et explorer de nouvelles opportunités, notamment sur le marché des batteries électriques, en profitant de la forte demande mondiale.

Dans son nouveau programme de développement stratégique 2023-2027, le groupe OCP se concentre sur l’augmentation de ses capacités de production d’engrais pour répondre aux défis mondiaux de la sécurité alimentaire tout en atteignant la neutralité carbone à l’horizon 2040, grâce à des investissements importants dans les engrais verts innovants et les énergies renouvelables.

Le Plan d’investissement vert, qui reflète l’engagement du Maroc en matière de durabilité, apportera une contribution globale de 13 milliards de dollars entre 2023 et 2027. L’objectif spécifique de cette stratégie est d’augmenter la capacité de production d’engrais de 12 millions de tonnes actuellement à 20 millions de tonnes d’ici 2027.

En outre, un autre élément clé de la stratégie de l’OCP est l’expansion des capacités minières, qui comprendra l’ouverture d’une nouvelle mine située à Meskala, dans la région d’Essaouira, ainsi que l’établissement d’un nouveau complexe d’engrais à Mzinda. Cette unité de production traitera les roches provenant des mines de Benguérir et de Youssoufia, ainsi que de la nouvelle mine de Meskala.

Pour réaliser ses nouvelles ambitions, le groupe entend mettre en œuvre plusieurs opérations stratégiques, ce qui implique en premier lieu l’amélioration de l’efficacité et l’augmentation de la capacité industrielle.

En raison de la croissance de la demande mondiale en engrais et de la position concurrentielle du groupe, l’OCP s’est engagé depuis 2008 dans un important programme d’investissement visant à anticiper la croissance future de la demande et à renforcer sa position de leader mondial.

La première phase du programme d’investissement se concentre sur le renforcement des capacités de production, avec pour objectif de doubler les capacités minières et de tripler les capacités de traitement chimique. Le géant de la chimie et du phosphate a réalisé d’importants investissements visant à transformer la chaîne logistique et à accroître son efficacité opérationnelle et environnementale.

Au cours de la deuxième phase, l’OCP prévoit d’augmenter la production de roches à 26 millions de tonnes d’ici 2030 grâce au développement de nouvelles mines et à l’expansion des mines existantes.

L’entreprise augmente également ses capacités de production d’engrais et d’acide phosphorique sur ses différents sites. Concrètement, d’ici 2027, le géant industriel prévoit d’augmenter sa capacité de production d’engrais de 8 millions de tonnes grâce à l’ajout de 3 unités de granulation de 1 million de tonnes chacune à Jorf Lasfar et au développement d’un nouveau complexe chimique à Mzinda d’une capacité de 4,2 millions de tonnes. La construction d’un nouveau complexe chimique à Laayoune d’une capacité de 1 million de tonnes à l’horizon 2025 est également prévue.

Outre le Maroc, l’entreprise entend poursuivre son développement en Afrique, continent qui devrait connaître la plus forte croissance mondiale en termes de demande d’engrais dans les années à venir selon l’Association internationale de l’industrie des engrais (IFA). En effet, le groupe OCP va continuer à augmenter ses ventes sur le continent et s’est même engagé à investir dans de nouvelles capacités en Afrique, par exemple en Ethiopie, au Nigeria, au Ghana et au Rwanda.

OCP assure son leadership en matière de coûts

Un autre atout du groupe OCP est qu’il est l’un des acteurs les moins chers de l’industrie du phosphate. Dans le cadre de sa stratégie, OCP affirme être activement engagé dans l’amélioration continue de l’efficacité opérationnelle et la réduction du coût de ses opérations – en particulier dans ses activités minières et de transport – en adoptant de nouveaux processus, procédures et technologies.

Par exemple, l’utilisation d’un pipeline au lieu du rail pour le transport de la roche réduit considérablement les coûts logistiques du groupe. Il renforce également sa position dans la chaîne de valeur grâce à des partenariats stratégiques.

En 2018, l’OCP a établi une alliance stratégique avec Fertinagro Biotech, SL, une entreprise espagnole spécialisée dans la commercialisation de solutions innovantes en matière de nutrition végétale. Ce partenariat aide l’entreprise à avancer dans son objectif stratégique de créer des solutions de fertilisation innovantes, adaptées aux différents sols et cultures, ainsi qu’à répondre aux besoins des agriculteurs du monde entier.

Le groupe a également ouvert des bureaux et des filiales dans diverses régions du monde, notamment en Chine, en Éthiopie, au Kenya, à Singapour, aux Émirats arabes unis, aux États-Unis, au Brésil, en Inde et en Argentine. Ces entités renforcent la position de l’entreprise dans le domaine des produits fertilisants au niveau mondial et sa présence sur les marchés clés.

OCP explore de nouvelles options telles que le phosphogypse

En outre, le groupe OCP s’est engagé à exploiter durablement tout le potentiel de ses ressources et de ses capacités. À cette fin, la société entend se concentrer sur l’amélioration de la manière dont elle exploite ses réserves, ses capacités et son capital humain, ainsi que sur le développement de nouvelles activités et de nouveaux services impliquant une expertise basée sur la technologie, l’ingénierie, le conseil et l’analyse, ainsi que la maintenance et les machines.

OCP étudie actuellement des options innovantes pour la valorisation du phosphogypse, telles que des applications pour l’agriculture et les matériaux de construction. Ces possibilités de monétisation offrent donc au groupe l’opportunité de diversifier et de gérer durablement ses déchets.

Engagement en faveur de l’environnement

Le groupe affirme également être fortement engagé dans l’exploitation durable afin de protéger la sécurité alimentaire et la résilience de l’agriculture mondiale.

« En raison de son activité intrinsèquement durable, le groupe OCP a toujours placé la durabilité au cœur de sa stratégie et de ses projets de développement », indique l’entreprise.

Cet engagement s’est traduit dans le premier programme d’investissement réalisé de 2012 à 2021, marqué par la gestion proactive de l’impact environnemental et le soutien apporté au tissu industriel local, ainsi qu’aux communautés voisines.

En plus de s’engager à atteindre la neutralité carbone d’ici 2040, le groupe renouvelle son ambition d’autosuffisance en eau d’ici 2024 et s’engage également à ce que 100 % de ses besoins en électricité proviennent de sources renouvelables ou propres d’ici 2027.

En particulier, l’entreprise vise à produire 5 GW d’énergie propre (éolienne et solaire) d’ici 2027. Cette capacité d’énergie renouvelable sera également utilisée pour la production d’ammoniac vert. À cet égard, le groupe vise une production de 1 million de tonnes d’ammoniac vert d’ici 2027 et de 3 millions de tonnes d’ici 2032.

Dans le cadre du programme d’investissement vert, le groupe a également obtenu un prêt de 100 millions d’euros de la SFI pour financer les projets solaires du groupe et construire quatre centrales solaires photovoltaïques pour alimenter les installations du groupe au Maroc.

Les installations, d’une capacité totale de 202 mégawatts, seront construites près des villes minières de Benguérir, dans la région de Rehamna, et de Khouribga, à 120 kilomètres au sud-est de la capitale économique Casablanca.

En ce qui concerne la durabilité et la protection de l’environnement, le groupe entend poursuivre l’objectif d’être un fournisseur mondial majeur de solutions de fertilité des sols.

Pour ce faire, OCP entend développer une série de produits et de services personnalisés qui apportent une valeur ajoutée aux agriculteurs en répondant aux nouvelles tendances et aux nouveaux défis de l’industrie agricole, tels que le développement des technologies numériques ou la sensibilisation à l’environnement.

En fait, le groupe a d’abord mis en œuvre son approche en Afrique, en développant des produits personnalisés, en offrant des services et des outils numériques pour mieux soutenir l’agriculture dans la région. La forte croissance sur le continent affirme l’ambition du groupe d’être un partenaire de l’agriculture et du développement africain à travers sa filiale OCP Africa. Cette stratégie vise un produit fertilisant mieux adapté aux sols et aux cultures locales.

Aussi, depuis 2018, OCP a lancé l’initiative de développement agricole « Al Moutmir », une offre multi-services qui comprend des solutions innovantes et personnalisées pour accompagner les agriculteurs.

- Advertisment -