vendredi 1 mars 2024

Rabat : Présentation d’une pièce de monnaie commémorative du 75ème anniversaire de la DUDH

-

Une cérémonie de présentation d’une pièce de monnaie et d’un timbre postal émis en commémoration du 75ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH), a eu lieu jeudi à Rabat.

Organisée par Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), Bank Al-Maghrib, Barid Al-Maghrib et le Centre d’information des Nations Unies (CINU), cette cérémonie s’est déroulée en présence d’éminentes personnalités des mondes de la politique, de la justice, de l’économie, des médias, de la culture, et des droits de l’Homme.

S’exprimant à cette occasion, la présidente du CNDH, Amina Bouayach, a souligné que cette commémoration reflète un engagement institutionnel et sociétal en faveur de la consécration des droits de l’Homme, ajoutant que « cette cérémonie représente cette convergence que nous souhaitons tous en tant qu’institutions nationales du Royaume, en vue promouvoir les droits de l’Homme ».

Mme Bouayach a également salué l’adhésion et l’engagement institutionnel de Bank Al-Maghrib et Barid Al-Maghrib pour célébrer ensemble les symboles souverains du Maroc, soulignant que ces institutions nationales expriment à leur manière l’action constante du Royaume en faveur de la promotion des droits de l’Homme.

Pour sa part, le directeur général du Groupe Barid-Al-Maghrib, Amin Benjelloun Touimi, a fait savoir que « ce timbre-poste spécial, élaboré en coopération avec le CNDH et le CINU à Rabat, incarne l’identité visuelle du 75ème anniversaire de la DUDH et met en avant l’universalité des droits de l’Homme”, expliquant qu’il a été réalisé sur un support adhésif transparent, « une première dans le domaine de la philatélie ».

« Avec cette émission, Barid Al-Maghrib célèbre cet évènement qui met en valeur les réalisations majeures de notre pays dans le domaine des droits de l’Homme, en application des Hautes Orientation de SM le Roi Mohammed VI », a-t-il souligné, rappelant que l’émission du premier timbre-poste marocain sur les droits de l’Homme remonte à 1963, dans le cadre de la commémoration du 15ème anniversaire de la DUDH.

De son côté, le directeur de Dar As-Sikkah, Hassan Regraga, a indiqué que l’émission d’une monnaie spéciale en commémoration du 75ème anniversaire de la DUDH symbolise l’engagement continu de Bank Al-Maghrib en faveur des valeurs des droits de l’Homme et sa pleine implication pour accompagner les efforts déployés dans ce domaine.

“Cette date constitue un événement marquant pour les sociétés qui construisent et consolident les valeurs de justice et d’égalité”, a-t-il indiqué, exprimant à cette occasion ses chaleureuses félicitations au CNDH, tout en souhaitant à cette institution davantage de succès dans la promotion et la consolidation des droits de l’Homme au Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

Le directeur du CINU, Fethi Debbabi a, quant à lui, déclaré que « ce 75ème anniversaire, chargé en symbolique, parvient alors que le monde arrive à mi-chemin dans la réalisation des objectifs de développement durable et de l’agenda 2030 », ajoutant qu’il s’agit d’une opportunité unique pour réfléchir, évaluer, donner un nouvel élan à la DUDH, ainsi qu’à honorer la promesse des dignités humaines pour tous.

« Cette déclaration a permis des avancées et des transformations importantes dans tous les domaines. Elle a donné un remarquable développement de l’édifice juridique et institutionnel des droits humains à l’échelle nationale et internationale », a-t-il relevé, ajoutant que malgré tous les défis et les contretemps, la DUDH continuera à inspirer et ouvrir la voix pour un monde de dignité humaine et mobiliser l’ensemble des acteurs pour honorer la promesse de liberté, d’égalité et de justice pour tous.

Cette cérémonie s’inscrit dans le cadre du Symposium international organisé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI en célébration du 75è anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, sous le thème « 30 engagements pour la dignité humaine: l’idéal humaniste universel est-il inachevé ? ».

- Advertisment -