mardi 27 février 2024

La Fondation Mohammed VI des Ouléma africains a facilité le rapprochement entre les érudits de tout le continent

-

La Fondation Mohammed VI des Ouléma africains « a fait de l’impossible une réalité » en facilitant le rapprochement entre les érudits de tout le continent, a affirmé, mercredi à Fès, le chef de la section de la Fondation en Éthiopie, Cheikh Mohammed Kamal Adam Al Nahwi.

Dans une déclaration à la MAP, en marge de la réunion des commissions permanentes de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, Cheikh Al Nahwi a souligné que cette institution, qui a été créée en exécution des hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, « a réussi l’impossible, car elle a permis le rapprochement des ouléma qui représentent les différentes régions du continent ».

Il a ajouté que cette situation « n’a jamais été possible auparavant », précisant que la Fondation est une « une opportunité remarquable qui a facilité la rencontre entre les ouléma ».

Le chef de la section de la Fondation en Éthiopie a relevé que la 5ème session ordinaire du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, qui se tient à Fès du 6 au 8 décembre, va élaborer un plan d’action pour les différentes sections de cette institution.

Il a indiqué que l’approbation de l’adhésion de 14 nouvelles sections de la Fondation en Afrique, pour s’ajouter aux 34 sections que compte actuellement cette institution, reflète l’élargissement de la présence géographique de la Fondation dans toutes les régions du continent, et constitue aussi « une force pour poursuivre la mise en œuvre de ses objectifs », rendant hommage aux initiatives à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, pour la préservation de la religion en Afrique.

Organisée avec la Haute approbation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, Président de la Fondation, cette session connaît la participation des présidents et des membres des sections de la Fondation dans 48 pays africains, outre des membres du Conseil supérieur des ouléma.

Cette session, de trois jours, sera marquée par la présentation du rapport officiel des activités de la Fondation pour l’année 2022 et du résumé des activités de 2023, ainsi que des projets et activités programmés pour l’année 2024 avant leur approbation par les quatre commissions permanentes de la Fondation : les Commissions des activités scientifiques et culturelles, des études de la Charia, de la revitalisation du patrimoine islamique africain et de la coopération et du partenariat.

En marge de ces réunions, la Fondation Mohammed VI des ouléma africains organise, vendredi à la bibliothèque de la Mosquée d’Al Qaraouiyin, la cérémonie de lancement officiel de la « Charte des Ouléma africains », qui constitue le document de référence portant la voie doctrinale et servant les objectifs des ouléma de la fondation.

- Advertisment -