mardi 27 février 2024

Diplomate sénégalaise: Le Maroc est « un champion » économique en Afrique

-

Le Maroc, « champion dans le domaine économique en Afrique », est porteur d’initiatives qui réunissent la famille africaine au cœur des enjeux du moment et des réflexions pour l’avenir du continent, a affirmé, mercredi à Ifrane, l’ambassadrice de la République du Sénégal au Maroc, Mme Seynabou Dial.« Le Maroc joue un rôle de leadership, de solidarité et de soutien » en Afrique, a souligné Mme Dial dans une déclaration à la presse, en marge du Sommet africain du Commerce et de l’Investissement.

Tout en saluant l’engagement du Royaume aux côtés de la république du Sénégal, elle a indiqué que Rabat et Dakar entretiennent « des relations historiques qui se reflètent dans le niveau de la coopération économique et en matière d’investissement ». La diplomate sénégalaise s’est, par ailleurs, félicitée de « l’apport du Maroc pour le développement de l’Afrique et surtout pour son rayonnement à l’international ».

Abordant le thème du forum « Construire des champions économiques africains », Mme Dial a mis l’accent sur l’importance de la diplomatie économique dans la promotion du commerce et de l’investissement et dans le rayonnement du continent africain.

« Il y a déjà des champions africains et je saisis l’occasion de rendre hommage au dynamisme de nos acteurs économiques africains qui malgré un environnement qui n’est pas toujours facile, font des résultats qui suscitent la fierté de notre continent », s’est-elle réjouie, appelant à « faire plus et mieux pour les accompagner et faire en sorte qu’ils puissent assumer pleinement ce rôle ».

Le Forum d’Ifrane, qui se poursuivra jusqu’au 8 décembre, est l’occasion d’engager une réflexion autour des enjeux et défis de la transformation économique et sociale de l’Afrique en adéquation avec la philosophie du forum, qui vise à contribuer à la construction d’un continent prospère.

Cette édition, qui réunit des acteurs et actrices du secteur privé africain, ainsi que des décideurs-décideuses et donneurs-donneuses d’ordre du continent, aborde également ces transformations sur la base d’expériences de dirigeants africains ayant réussi le pari de développer de grandes entreprises, opérant sur les plans régionaux ou internationaux dans des secteurs divers des économies africaines, de l’industrie à l’agriculture, en passant par la technologie, le commerce, le BTP, la santé, les infrastructures…

Plusieurs questions seront traitées dont « Quels sont les défis et les enjeux du secteur privé africain ? », « comment briser le plafond de verre qui empêche les entreprises africaines de dépasser le stade de la TPE ? », « l’entreprise africaine peut-elle être en situation de relever un double défi, celui de la création de richesses, celui de la création d’emplois ? » ou encore « comment le secteur privé africain peut-il saisir les opportunités naturelles et démographiques que représente le continent ? ».

- Advertisment -