lundi 22 avril 2024

Un sénateur colombien fustige la décision du gouvernement de son pays de reconnaître la pseudo-rasd

-

Le sénateur colombien German Alcides Blanco Alvarez, président du groupe d’amitié Colombie/Maroc au Sénat, a fustigé lundi à Rabat, la décision « erronée » du gouvernement de son pays de reconnaître la pseudo-rasd.

Dans une déclaration à la MAP à l’issue de ses entretiens avec le Président du Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes (CORCAS), Khalihenna Ould Errachid, M. German Blanco a réitéré le rejet de cette décision par le Sénat colombien.

La décision du gouvernement colombien de reconnaitre « un groupe séparatiste et terroriste » est « source de préoccupation au Sénat colombien et à la commission des relations extérieures », a-t-il poursuivi, notant que la visite de la délégation du sénat au Maroc vise à exprimer de manière officielle la position de la Chambre haute du Congrès colombien.

Le sénat colombien a adopté récemment une nouvelle motion appuyant sans équivoque l’intégrité territoriale du Maroc et sa souveraineté sur son Sahara, et réitérant le rejet catégorique des « représentants légitimes du peuple colombien » à «la décision malavisée » du gouvernement actuel d’établir des relations avec la pseudo-rasd.

«En tant que Sénateurs et représentants légitimes du peuple colombien, nous rejetons profondément cette décision malavisée du gouvernement actuel, qui ne représente en rien la position des Colombiens à l’égard du Maroc, et nous réitérons notre position ferme de respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc », lit-on dans la motion adoptée par une écrasante majorité de 65 Sénateurs sur les 105 que compte la chambre haute du Congrès colombien.

- Advertisment -